Objectif 24-1000mm

 

Pièce maîtresse du bridge Fujifilm FinePix HS50EXR, l’objectif Fujinon d’une amplitude de 42x est un objectif extrêmement polyvalent, parfait pour le voyage. En effet, cet objectif permet de passer en un instant du 24 mm en grand-angle au 1000 mm en téléobjectif. De plus, en mode Super Macro, il permet de se rapprocher jusqu’à 1 cm du sujet. Les ingénieurs en optique Fujinon ont incorporé des éléments asphériques et des lentilles en verre ED dans la formule optique de cet objectif, qui bénéficie en outre de la stabilisation optique d’image. Son ouverture maximale est relativement confortable avec une ouverture assez lumineuse en grand-angle 24 mm de f/2,8 et qui reste correcte au téléobjectif, à 1000 mm, où l’on est encore à f/5,6. Sa formule optique est composée de 17 lentilles dont 15 reçoivent un traitement de surface Super EBC qui réduit le flair et les images fantômes, pour améliorer le contraste de l’image.

Nouveau capteur CMOS EXR avec autofocus hybride

le FinePix HS50EXR est équipé d’un capteur CMOS rétroéclairé de 16 mégapixels (1/2,3″). Il répond à la technologie EXR qui module son fonctionnement en fonction des conditions de prise de vue en donnant ici la priorité à la définition (HR) quand la luminosité est suffisante, là à la sensibilité quand il le faut (SN), ou encore à la plage dynamique (DR) quand la scène photographiée est très contrastée. Mais ce capteur est largement modifié par rapport à celui qui équipait son prédécesseur, le FinePix HS30EXR, puisque sur sa surface, il comporte des photodiodes qui sont dédiées au système autofocus. Ainsi, le HX50EXR peut choisir en fonction des conditions entre un autofocus à détection de contraste classique pour un compact numérique, et un système à détection de phase, plus véloce quand la luminosité est suffisante. Fort de cette nouvelle technologie, Fujifilm avance une vitesse de mise au point record, puisque le FinePix HS50EXR pourrait réaliser la mise au point en seulement 0,05 seconde, soit un tiers des 0,16 seconde qu’il fallait à son prédécesseur pour faire le point. Pour vérifier à l’écran ou dans le viseur que votre sujet est net, l’appareil peut afficher les zones nettes en peaking.

fujifilm finepix hs50EXR

Cette performance est également à mettre au crédit du nouveau processeur EXR II qui équipe le FinePix HS50EXR et lui permet de démarrer en une demie-seconde, de réduire l’intervalle entre deux photos a également une demie seconde et, en mode rafale, d’atteint la cadence rapide de 11 i/s, mais seulement sur 5 vues consécutives. Pour shooter en rafale sans interruption, il faudra à la fois descendre la cadence à 5,5 i/s (ce qui reste très correct) et la définition à huit mégapixels.

EXR Auto

Pour un fonctionnement tout automatique, le FinePix HS50EXR bénéficie du mode de détection de scène intelligent EXR Auto qui analyse les conditions et le type de sujet cadré pour choisir d’optimiser les paramètres de prise de vue selon un catalogue qui comporte 108 modes scènes différents. En plus de cela, on retrouve le fonctionnement habituel du système EXR : priorité haute résolution, priorité sensibilité, ou priorité plage dynamique.

 

Fujifilm HS50EXR : modes de visée

 

Le mode de visée du Fujifilm FinePix HS50EXR bénéficie à la fois d’un viseur électronique doté d’une définition assez intéressante, de 920 000 points, sans toutefois pouvoir rivaliser avec les magnifiques viseurs OLED des appareils haut de gamme Sony NEX-6 ou Fujifilm E-X1. Son écran 3″ est articulé. Lui aussi offre une définition de 920,000 points. Côté ergonomie, le Fuji HS50EXR est équipé de nombreuses bagues de commande et boutons dédiés pour un fonctionnement adapté aux besoins des photographes dits amateurs experts.

Modes de simulation de films Fujifilm et filtres créatifs

En plus des modes de simulation de films qui vous permettront de retrouver le rendu de vos pellicules favorites, comme la Velvia, la Provia ou l’Astia, ou de les découvrir si vous êtes un photographe « digital native », le Fujifilm HS50EXR offre un panel intéressant de filtres créatifs :
– Couleurs pop
– Sténopé
– Effet maquette
– Ton dynamique
– Couleur partielle
– High Key
– Low Key
– Soft Focus

En plus de ces filtres créatifs, l’appareil offre la possibilité de photographier en surimpression. Dans ce mode particulier, vous prendrez de photos et l’appareil les assemblera.

 

Mode vidéo 1080:60p et slow motion

Le mode vidéo du Fujifilm HS50EXR permet de filmer en Full HD et à 60p, ainsi que de lui connecter un microphone externe pour améliorer la prise de son. Les fanatiques du slow motion apprécieront la possibilité offerte par ce bridge de filmer jusqu’à la cadence de 480 images secondes. Dans ce mode, la définition sera réduite naturellement comme peau de chagrin, puisque l’on filmera au final une vignette de 320 par 240 pixels.

Prix et disponibilité du Fujifilm FinePix HS50EXR

 

Fujifilm HS50EXR : principales caractéristiques techniques

– Capteur : 1/2,3″ – 16 mégapixels – CMOS EXR II
– Objectif : 24-100mm f/2,8-5,6 – stabilisation optique d’image
– Autofocus hybride à détection de phase et de contraste – mise au point en 0,05s
– Mode macro à 1cm du sujet
– Prise de vue en rafale : 11 i/s sur 5 vues en 16 mégapixels ou 5,5 i/s sans limite en 8 mégapixels
– Mode Auto EXR 108 scènes différentes
– Vidéo Full HD 60p avec son stéréo et autofocus à détection de phase
– Modes de simulation de film
– 8 effets créatifs
– Ecran : 3″ / 920 000 points / articulé
– Viseur : électronique / 920 000 points / capteur d’oeil
– Batterie Lithium-ion
– Autonomie : 500 photos
– Format RAW

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here