Mali : le photographe du soldat à la tête de mort s'explique

Mali : le photographe du soldat à la tête de mort s’explique

En plein conflit malien, la photo du « soldat à la tête de mort » envahit le net et provoque des réactions en chaîne. Aujourd’hui, sur son blog des coulisses de l’info, l’AFP revient sur les conditions dans lesquelles a été prise cette photo et donne la parole aux photographes qui va, comme vous allez le voir, relativiser la portée des symboles que certains ont pu y voir.

Publicité
Precedent1 sur 2Suivant

Il s’agit certainement d’un foulard à 10 euros, produit de merchandising du jeu vidéo Call of Duty. C’est cet accessoire qui, porté par le soldat français photographié par Issouf Sanogo, photographe de l’AFP dans ce que l’on peut y voir une mise en scène et une lumière glaçante, qui a suscité des réactions qui pourront être qualifiées de disproportionné à la lumière des coulisses de sa réalisation.

De façon très simple, sur le blog des coulisses de l’info de l’AFP, le photographe décrit les conditions de la prise de vue qui ont abouti à cette photo. Il se trouvait simplement à côté de militaires français situés sur un terrain vague près de Niono quand un hélicoptère soulevait de grandes quantités de poussière en atterrissant. Dès lors, et en toute logique, les soldats dans le périmètre de cet important nuage de poussière ont évidemment mis leur foulard sur leur visage pour se protéger. Cette photo étant prise à quelques minutes du coucher du soleil, la lumière est belle et le photographe à l’oeil acéré à eu tôt fait de repérer à la fois la jolie lumière qui filtrait à travers les feuillages des arbres magnifiée par la poussière de l’hélicoptère ainsi que le soldat qui portait un foulard pour le moins original. Il déclenche alors sans aucune mise en scène. Il n’y avait pas de volonté de donner une image macabre ; le soldat ne se prenait pas pour un ange de la mort, il tentait simplement de se protéger.

"soldat à la tête de mort"
Publicité
Photo AFP / Issouf Sanogo
Precedent1 sur 2Suivant


Ailleurs sur le web


Publié le 23 janvier 2013 - 16:08 par La rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *