La sécurité de 250 000 comptes Twitter mise à mal par des hackers

La sécurité de 250 000 comptes Twitter mise à mal par des hackers

Twitter a été l’objet d’une attaque sophistiquée de kackers qui aurait
pu menacer la sécurité de 250 000 comptes utilisateurs. Cette fronde sur
la sécurité de Twitter a eu lieu la semaine dernière et a été rendue
publique par le directeur de la sécurité de Twitter ce vendredi.

Publié le 4 février 2013 - 9:30 par La rédaction

C’est Twitter, par la voix de son chef de la sécurité, Bob Lord, qui indique avoir été la cible d’une attaque organisée et élaborée de hackers non encore identifiés. Lors de l’effraction sur les serveurs de Twitter, les dits hackers ont pu rentrer dans le système et éventuellement avoir accès à des données critiques : les noms d’utilisateur, les adresses e-mail des comptes et les mots de passe de 250 000 Twittos. Bob Lord estime ne pas être la seule cible de cette attaque de grande envergure et que d’autres entreprises high-tech ont certainement subies le même sort. Dans sa communication, Twitter rappelle que deux des principaux quotidiens américains, le New York Times et le Wall Street Journal, avaient subi il y a peu des attaques de hackers chinois. Pour éviter un scandale de plus grande ampleur comme a pu le connaître Sony par le passé, Twitter à réinitialisé les mots de passe des 250 000 comptes dont la sécurité aurait pu être mise à mal. L’occasion pour Twitter de recommander de choisir un mot de passe complexe, d’une dizaine de caractères au moins, et un mot de passe unique pour chaque site. Le mot de passe a de plus en plus du plomb dans l’aile. Beaucoup d’internautes utilisent toujours le même mot de passe et une fois que ce dernier a été découvert par des utilisateurs malveillants, ils peuvent alors se connecter à votre place sur différents services en ligne. Un mot de passe par service, des mots de passe longs et complexes, voici deux conseils simples qui pourront éviter au plus grand nombre bien des désagréments.

Le géant de l’Internet Google s’intéresse de très près à la sécurité des données en ligne et teste depuis quelque temps maintenant un petit dispositif USB qui permettrait d’identifier l’utilisateur de façon physique dans une démarche qui vise à remplacer le bon vieux mot de passe par d’autres systèmes d’authentification. Ce nouvel incident Twitter vient indubitablement apporter de l’eau au moulin de Google.

Publicité

Ailleurs sur le web