Yann Arthus-Bertrand retenu contre son gré en Argentine, et enfin libéré

Yann Arthus-Bertrand retenu contre son gré en Argentine, et enfin libéré

C’est une sombre affaire qui affecte le photographe français Yann
Artus-Bertrand, robin des bois de l’écologie planétaire, retenu contre
son gré en Argentine pour des motifs dont le grotesque laisse penser
que c’est e sujet même du reportage qui a heurté certains lobbies
argentins et enfin libéré ce matin.

Publié le 26 février 2008 - 0:00 par La rédaction

Yann Arthus Betrand, bien connu du grand public pour ses émissions « Vu du Ciel », grand défenseur de la cause écologique, a été arrêté en Argentine à l’aéroport de Posadas, avec neuf autres membres de son équipe. Les 10 personnes, libérées mais assignées à résidence à leur hôtel, ont été frappées d’une interdiction de sortie du territoire jusqu’à ce jour. Le motifs ? Une plainte portée par l’agence de voyage de YAB pour le non règlement d’une facture de 28 000 euros ! Si ce prétexte est particulièrement grotesque, les raisons officieuses de l’arrestation de Yann Arthus-Bertrand le sont hélas moins, quoi que tellement plus sombres. En effet, le photographe venait de tourner un reportage sur les ravages annoncés (humains et écologiques) induits par la construction de l’immense barrage hydroélectrique de Yacyreta. Il y a fort à penser que toute cette affaire est une représailles de ce documentaire car ce barrage est non seulement écologiquement et humainement très critiquable, mais il est un véritable exemple de la corruption qui pénalise si lourdement le développement de cette partie du monde.

Si YAB et l’essentiel de son équipe sont libres désormais et ont pu vite se mettre à l’abri au Brésil, un membre de l’équipe reste encore en Argentine le temps que cette affaire soit réglée, nous l’espérons.

Publicité

Ailleurs sur le web