L’objectif du Panasonic FX500
Le porte-drapeau de la gamme Lumix FX (les compacts stylés) sera un 10 mégapixels et c’est une bonne surprise : exit les 12 mégapixels du FX100. Le FX500 offrira donc 10 mégapixels ce qui est grandement suffisant. En effet, la plus grosse avancée offerte par ce FX500 ne sera pas du côté des pixels mais plutôt, et c’est plus sage, au niveau de l’optique car il embarque un objectif leica Vario-Elmarit d’une amplitude de 5x et dont la position grand angle est extrêmement généreuse puisqu’elle correspond à un 35mm ! Attirant n’est-ce pas ? Du coup, le FX500 offre une amplitude de 25-125mm. Pour arriver à une telle amplitude sur un zoom très grand angle, Leica, qui conçoit les optiques pour Panasonic, a du recourir à de nombreuses technologies avancées et utiliser des lentilles asphériques (6), des lentilles à surface asphérique (4) et des lentilles concaves irrégulières, tout cela, pour éviter une trop forte distorsion. Il faut savoir qu’un objectif 25mm couvre une surface deux fois pus importante qu’un objectif 35mm. C’est mathématique ! Enfin, soulignons que cet objectif est stabilisé optiquement par le système mega O.I.S. qui a été généralisé à l’intégralité des compacts Panasonic.


Double interface de commande avec écran tactile

Ce beau Lumix FX500 embarque également un écran tactile de 3″. Du coup, Panasonic en profite pour tester un système double de pilotage : via le joystick classique pour les opérations simples habituelles et via l’écran tactile pour d’autres choses plus complexes mais également pour des opérations facilitées. C’est le cas par exemple du choix de la zone que vous souhaitez nette et bien exposée sur votre photo. Vous choisissez la zone à l’aide de votre stylet sur l’écran et l’appareil fait la mise au point dessus et concentre la mesure de l’exposition sur cette même zone. Très bien vu ! Le FX500 possède aussi un mode qui permet d’effectuer des diaporamas complexes directement depuis l’appareil et avec de la musique. Naturellement, le stylet sera aussi très utile pour organiser le diaporama sur le Lumix.


iA, ISO, carte mémoire et sortie HD

Pour le reste, le DMC-FX500 offrira toutes les dernières technologies Panasonic iA (pour Intelligent Auto) avec la détection des mouvements, la détection de la scène automatique (vous vous rapprochez du sujet ? l’appareil se met tout seul en mode macro par exemple), etc. L’autofocus assure aussi le suivi du sujet sur la photo. Le moteur du FX500 est le tout dernier venus Engine IV qui assure le meilleur traitement d’image possible ce qui permet à Panasonic d’annoncer une sensibilité maximale de 6400 ISO mais nous restons circonspects car la gestion des hauts ISO est encore le talon d’Achille de la marque nippone. Ce même Venus Engine associé à la batterie longue durée, permet d’arriver à une autonomie de 280 photos. Le FX500 tourne à la carte SD ou SDHC. D’ailleurs Panasonic est le premier à lancer une carte SDHC de 32 Go de capacité, et en classe 6 SVP ! Ce LUMIX peut également tourner des vidéos HD et offre une sortie HD composante pour visualiser films et photos en haute définition sur un téléviseur HD.


Prix et disponibilité du Panasonic LUMIX DMC-FX500

Ce tout nouveau Lumix DMC-FX500 est, vous l’avez compris, très attirant sur le papier. Si la qualité optique et la gestion des hautes sensibilités sont aux RDV, ce sera un véritable hit. Il sortira au mois de mai 2008 au prix de vente conseillé de 429 Euros TTC.

Caractéristiques techniques du Panasonic Lumix FX500
–    Capteur CCD 10 mégapixels
–    Objectif Leica Vario-Elmarit 5x équivalent 25-125mm
–    Venus Engine IV
–    Ecran tactile 3″
–    Correction yeux rouges intégrée
–    Stabilisation optique Mega O.I.S.
–    Détection des visages
–    Intelligent Exposure (débouchage des zones sombres)
–    Batterie Lithium (autonomie 280 photos)
–    Vidéo HD et sortie HD composante
–    Disponibilité : Mai 2008
–    Prix de vente conseillé : 429 Euros TTC

PARTAGER
Article précédentTest dpr du Ricoh Caplio R8
Article suivantLe SP1 de Vista disponible en téléchargement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here