Le nouveau modèle 50% plus cher que le SP-560 UZ
Qu’est-ce qui peut expliquer la différence de tarif entre les Olympus SP-560 et SP-570 sorti dans le même semestre ? Le SP560 est vendu aux alentours de 300 Euros, voire moins et le SP570 dépasse généralement les 450 Euros. Le montant de cet écart de prix ne pourrait-il pas être judicieusement mis dans des accessoires utiles ou un logiciel performant de traitement d’image ? Voyons cela.

Olympus SP-560 UZ


Olympus SP-560 en 8 mégapixels contre les 10 mégapixels du SP-570
Nos deux fréros affichent une résolution qui diffère de 2 mégapixels : 8 pour le SP-560 contre 10 pour le SP-570. Qu’en déduire ? Et bien, cet écart est infime. Bienheureux qui pourrait voir la différence sur un tirage entre du 8 et du 10 mégapixels. Certes le potentiel de recadrage est moindre mais avec un zoom 18x et 20x, on ne peut pas vraiment dire que l’on n’avait pas les bons outils pour cadrer serré à la prise de vue ! Au contraire, ces bridges, pour arriver à des optiques assurant des amplitudes aussi gigantesques, doivent réduire la taille des capteurs CCD. Ainsi, les capteurs de ces bridges sont des 1/2,3  » soit des capteurs d’à peine 6mm de côté sur lesquels sont entassés les pixels. On le sait : plus le pixel est petit et moins la sensibilité sera élevée, d’où un bruit plus important et une dynamique ténue. Sur le plan de la résolution, l’avantage n’est pas au 10 mégapixels, le gain de résolution est contrebalancé par les inconvénients. EX ÆQUO.

Un zoom un peu plus puissant
Le zoom optique de ces bridges est stabilisé. Heureusement vu les caractéristiques ambitieuses de ces optiques : du 18x pour le SP-560 et du 20x pour le SP-570. En fait, le grand frère va gagner un mm en courte focale pour donner du 26mm contre 27mm sur le plus récent ce qui permettra de cadrer encore plus large mais à 1mm près, on pinaille. Côté téléobjectif, quand le SP-560 stoppe à 486mm, le SP-570 passe la barre des 500mm pour offrir du 520mm. Mais revenons sur terre : 486mm, en téléobjectif, pour un compact, c’est déjà énorme. Les deux appareils offrent une position Super Macro à 1 cm du sujet. Avantage au SP-570 du côté objectif d’une courte tête, le SP-560 en offrant déjà bien suffisamment.

Comme un air de famille…
Beaucoup de caractéristiques communes sont partagées à commencer par les modes P,S,A,M, Auto ou scènes, un poids plume de 365 grammes sans batteries, une alimentation par piles ou batteries au format universel AA ou encore une résolution d’écran de 230 000 pixels même si celui du SP-570 UZ est un 2,7″ contre 2,5″ pour son prédécesseur. Le mode video est également identique sur les deux modèles avec une résolution de 640×480 pixels à 30 i/s.

Olympus SP-560 UZ

La bague de zooming manuelle
Voici par contre un point vital qui fera une différence de taille pour tous mais surtout pour les utilisateurs qui apprécient une ergonomie bien pensée : le SP-570 bénéficie d’une bague de zooming manuelle. C’est donc vous et non un satané moteur électrique qui allez piloter le range de l’objectif et passer du grand angle à télé en une demi seconde et vous caller pile dans la bonne position sans avoir à passer par des paliers comme ce sera le cas avec le zoom motorisé, et forcément lent, du Olympus SP-560. Cela ne semblera qu’un petit détail sans importance à ceux qui n’ont jamais goûté au zooming manuel. Les autres savent de quoi on parle ici. Avantage au SP-570 pour sa bague de zooming.

L’Olympus SP-560 UZ pour les budgets serrés, le luxe de la bague d’objectif du SP-570 pour les autres
La bague de zooming manuel est donc LE principal point fort du SP-570 US face à son frère de sang le SP-560 UZ. Reste à savoir à combien monnayer ce « détail » (certes précieux) ergonomique ? Cette bague manuelle vaut-elle les 160 Euros de différence de prix pour des appareils fortement semblables ? Les budgets serrés n’auront pas à se poser cette question et opteront certainement, pour moins de 300 Euros, pour un bon 8 mégapixels zoom 18x stabilisé qu’est l’Olympus SP-560 UZ pour peu qu’ils acceptent le zoom motorisé, un peu lent, bruyant et moins précis que son pendant manuel. Les budgets plus confortables sauront investir ce surcoût dans le modèle le plus récent, très similaire à son prédécesseur mais qui offre la bague de zooming manuelle procurant un confort d’utilisation qui peut changer la façon dont on prend les photos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here