Démêler le vrai du faux

D’après une dépêche Reuters datant de lundi dernier, le porte parole de TomTom a annoncé : « notre système de navigation fonctionne sur l’iPhone 3G ». De plus, Yann Lafargue, chargé des relations presse chez TomTom France reconnaît que des tests de fonctionnement ont été fait avec un navigator transposé pour l’iPhone. Cependant, le porte-parole de TomTom rappelle bien que ces tests sont expérimentaux. Ainsi, une éventuelle commercialisation d’un navigator TomTom pour iPhone 3G n’est pas à l’ordre du jour.
 

 


Tout repose sur Apple et son AppStore

L’arrivée de TomTom sur l’iPhone 3G pourrait être une bonne chose, aussi bien pour l’utilisateur qui va pouvoir concentrer différents appareils en un, que pour Apple qui touchera une clientèle plus large, de même que pour la société TomTom qui ne pourrait que renforcer sa suprématie dans le monde des GPS. Cependant, tout dépendra de la stratégie commerciale d’Apple. Ainsi, si la marque à la pomme développe un partenariat exclusif avec Google pour la navigation par satellite sur iPhone, on imagine difficilement que TomTom, ou à défaut Garmin ou ALK, puissent être présents dans l’AppStore. Enfin, rappelons que la firme de Cupertino a toujours privilégié travailler avec des entreprises américaines plutôt qu’européennes. Dommage pour TomTom…


TomTom relativise

Yann Lafargue, qui précise que le logiciel de navigation TomTom ne sera pas commercialisé s’il n’est pas accepté dans l’AppStore, indique que l’iPhone ne correspond pas au positionnement stratégique de la marque. En effet, le coeur du développement de TomTom est tourné vers les terminaux dédiés à la navigation automobile. Ainsi, l’iPhone comme tous les téléphones mobiles, PDA ou smartphones, sont censés être plutôt utilisés pour de la navigation pédestre sans caractère intensif car souffrant d’un manque de confort d’utilisation, du fait d’une puissance réduite et d’une capacité de stockage limitée. Nous espérions que l’iPhone déroge à la règle, malheureusement cela risque de ne pas être le cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here