Santé et mobiles: on ne peut plus clair

Santé et mobiles: on ne peut plus clair

C’est au tour de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot,
d’apporter son grain de sel avec quelques conseils concernant l’utilisation des
téléphones portables par les jeunes gens.

Publié le 2 juillet 2008 - 0:00 par La rédaction

Les effets des
portables sur la santé, une longue histoire
Tout d’abord c’est un groupement de 19 spécialistes rassemblés par David
Servan-Schreiber qui sème le trouble en lançant une alerte santé concernant
l’utilisation des mobiles il y a peu (Portables: nouvelle alerte santé), sans pouvoir s’appuyer
sur des informations ou des travaux supplémentaires cependant. L’Académie
Nationale de Médecine intervient peu après pour faire un rappel à l’ordre (L’Académie
Nationale de Médecine revient sur l’utilisation du portable
). C’est aujourd’hui
le tour de Roselyne Bachelot, ministre de la santé, de donner ses indications,
toujours sans informations supplémentaires.

Prudence est mère de sûreté.

Des conseils pour les
jeunes utilisateurs de portables
C’est surtout sur les enfants que portent les recommandations de la
ministre. « Nous sommes encore dans l’ignorance de l’effet des ondes
électromagnétiques sur les corps en formation des jeunes enfants »
rappelle-t-elle dans un entretient pour Le Parisien/Aujourd’hui en France. « En
l’état actuel d’avancement des travaux scientifiques, une mesure d’interdiction
des téléphones spécifiques pour les enfants de moins de 12 ans n’est pas le
moyen le plus pertinent » ajoute-t-elle. Elle conseille cependant aux
parents de retarder l’achat du premier portable après l’entrée au collège,
utiliser un kit-piéton ou encore éviter d’utiliser le téléphone dans des
conditions de réception faible.

Mais si le portable peut être néfaste sur un enfant; comment pourrait-il être complètement inoffensif pour un adulte ?
Prudence est mère de sûreté.

Advertisements

Ailleurs sur le web