Konica Minolta Dynax 5D – Un reflex très abouti

Le Dynax 5D n’est pas un simple modèle d’entrée de gamme, mais bien un appareil photo complet, doté du système exclusif Konica Minolta de stabilisation par le capteur : l’Anti-Shake. Il est également équipé d’un capteur 6 millions de pixels au format APS-C qui bénéficie d’un nouveau système de réduction du bruit numérique, d’un écran de visualisation de bonne dimension de 6,35 cm de diagonale (2,5 pouces), de programmes résultats et de toutes les fonctions indispensables aux photographes experts.

DESIGN ERGONOMIE FINITION

Design du Dynax 5D – Taillé à la hache mais compact
Le KM Dynax 5D n’est pas plus beau qu’un autre, peut-être même moins design que d’autres. Le boîtier est assez carré, les arrêtes saillantes, c’est du brut, et Konica Minolta affirme là son style. Brut mais efficace. L’appareil est assez compact et sur ce plan là, ressemble fort au volume du Canon EOS 350D, il est 25% plus compact que le 7D. La finition est assez sommaire, pour ne pas dire légère : plastiques durs assez légers, boutons mal ajustés qui bougent, l’impression n’est pas optimale. L’appareil est certainement aussi solide qu’un autre dans le temps, mais la sensation de qualité n’est pas au RDV malgré le châssis interne métallique. Et là, on comprend ce qu’a fait Konica Minolta avec ce 5D : il est si proche de son grand frère le 7D qu’il fallait bien trouver un facteur de différentiation pour créer une gamme cohérente. Et le premier facteur de différentiation est certainement une finition moindre sur le 5D que sur le 7D, plus gros, plus lourd et qui donne une impression de robustesse qu manque au 5D. Bien vu Konica Minolta Dynax 5D! L’amateur dit « expert » fait attention à ce genre de détail et mettra le prix pour un appareil aux mêmes performances, mais à la finition irréprochable. L’amateur, lui, se satisfera sans problème d’une finition plus légère.

Ergonomie du KM 5D – Typée pro, accès direct, 100% efficace
Le gros point fort des reflex et bridge camera experts Konica Minolta réside dans leur ergonomie de fonctionnement. En effet, ces appareils font peur à première vue du fait de la prolifération de boutons de tous les côtés. Or, en y regardant de plus près, mais surtout à l’usage, dès que l’on prend l’appareil en main, on est séduit par ces boutons qui permettent d’accéder à de nombreuses fonctions et réglages sans avoir besoin de se plonger dans les menus de l’appareil. Dès lors, toutes ces bagues, tous ces boutons, taquets et molettes sont vos meilleurs alliés au quotidien. Par exemple, pour changer la sensibilité, une touche ISO est disponible pour monter ou baisser la sensibilité. La balance des blancs possède même sa propre molette ! Là, on apprécie pleinement le numérique qui permet de changer de sensibilité ou de régler la balance des blanc d’une simple pression sur un bouton. L’ergonomie a été un peu revue par rapport au 7D. Le pad multidirectionnel arrière complète le panel de boutons en tout genre. Bref, une ergonomie typée pro, mais les programmes résultats sont toujours là pour assurer.

Konica Minolta Dynax 5DEcran du Minolta 5D – 2.5″ mais résolution faiblarde
Le grand écran de 2.5″ du 5D est une excellente nouvelle. KM a compris depuis le 7D que le photographe voulait un écran décent sur son reflex et non un timbre poste. Le 7D avait montré la voie avec un écran 2.5″ de 207 000 pixels de résolution. Sur ce plan là aussi, KM a « bridé » le 5D pour laisser l’avantage au 7D puisque, s’il conserve la taille généreuse de 2.5″, l’écran du 5D ne fait que 115 000 pixels de résolution. La différence saute aux yeux. L’affichage est moins bon que sur le 7D, très nettement. C’est à la fois une bonne surprise de trouver un écran 2.5″ sur un reflex entrée de gamme, mais c’est une petite déception de ne trouver que 115 000 pixels. Selon KM, l’écran du 5D serait 20% plus lumineux que celui de son  » grand frère « , grâce à la technologie polysilicone basse température, mais nous n’avons pu les comparer côte à côte. Voilà encore un facteur de différentiation entre les deux frères presque jumeaux, mais pas tout à fait. Encore une fois, les amateurs éclairés attacheront beaucoup d’importance à la résolution de l’écran quand un nouveau venu ne regardera que sa dimension. Alors 5D pour débutants et 7D pour amateurs experts ? Nous n’avons pas encore dit cela, mais ça commence à sérieusement se profiler à l’horizon.

Malgré sa résolution limité, cet écran de 2.5″ est très confortable et reprend, en mode prise de vue, les différents réglages de l’appareil. En mode lecture, les photos s’affichent en grand et avec cette taille importante d’écran, l’affichage de la photo en vignette accompagnée de l’histogramme de l’exposition et des différentes valeurs EXIF de la photo devient agréable car la photo n’est pas trop « miniaturisée » par rapport à ce qu’elle serait sur un reflex Canon avec un écran de 1.8″.

Konica Minolta Dynax 5DKonica Minolta Dynax 5D – Stabilisation intégrée Anti-Shake
Grâce au système exclusif anti-Shake intégré au boîtier identique à celui du Dynax 7D, le Dynax 5D bénéficie de la stabilisation d’image quel que soit l’objectif qui lui est associé! Les systèmes de stabilisation d’image classiques sont généralement de type optique et intégrés dans l’objectif. Ceci implique que pour obtenir la stabilisation avec un reflex numérique, tous les objectifs du photographe doivent être « stabilisés ». L’impact sur le budget est important. De plus, tous les objectifs n’existent pas en version stabilisée. Ceci donne accès à la stabilisation d’image dans toutes les circonstances. Le tour de force de Konica Minolta : intégrer le stabilisateur sur le capteur. La conséquence est simple : quel que soit l’objectif monté sur le Dynax 7D, l’utilisateur bénéficiera de la stabilisation d’image. Sur ce plan là, le système KM n’a absolument aucun égal et rien que pour cela, le 5D est unique. Son seul et unique concurrent est son grand frère : le 7D ! Ce fut une excellente surprise de constater que le 5D reprenait le système AntiShake, malgré son prix serré. Le système est très efficace et on découvre une photo à main levée, même en intérieur ou par faible luminosité, ce qui donne des ambiances impossibles à retranscrire avec le flash. Ce système est un must et justifie, à lui seul, l’achat de cet appareil.

Konica Minolta Dynax 5DDynax 5D – Visée confortable
Autre grand savoir faire de KM : le viseur. Cette haute qualité de visée est due au verre de visée Acute Matte Sphérique dont la micro surface est bombée (petites alvéoles) contrairement à un verre standard qui est de forme pyramidale. Ce design exclusif Konica Minolta procure une luminosité bien supérieure que celle des viseurs concurrents. La visée d’un reflex est un de ses principaux atouts, un confort comme celui du 5D est un plus très important par rapport à d’autres appareils un peu sombres. De plus, Le grossissement est un élément essentiel dans un viseur. Il correspond à la sensation de taille du viseur. On dit parfois qu’un viseur est étriqué / tout petit. Ceci est dû à son grossissement qui est très faible (0,7 ou moins). Le Dynax 5D est doté d’un grossissement confortable (O,83x).

Système flash – ADI et multiflash sans cordon
Minolta avait été le précurseur en matière de prise en compte de la distance de mise au point pour doser l’éclair du flash avec le système ADI qui a enchanté les pros et les photographes de studio. On retrouve ces fonctions flash intelligentes sur le 5D. Par contre le flash est un peu feignant. Non pas qu’il ne soit pas assez puissant (même si un flash externe est toujours souhaitable), mais il faut le lever à la main pour l’activer. Cela peut se comprendre en programmes dits « créatifs » comme les priorité vitesse ou diaphragme. Mais dans un mode résultat destiné aux débutants ou à ceux qui ne veulent pas se casser la tête, cette économie est surprenant, à vous de sortir le flash, et d’y penser ! La synchro flash du 7D est de 1/160s et 1/125s seulement avec l’AntiShake activé. La synchro haute vitesse est possible avec un flash externe adéquat. Le système flash du 5D est prêt pour le multiflash sans cordon, encore un point fort de Konica Minolta.

Page suivante : qualité d’image et conclusion
Venez discuter du test sur notre forum !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here