Le Panasonic FZ28 en images

Le Panasonic FZ28 en images

Le bridge Panasonic Lumix DMC-FZ25 est l’arme antireflex Panasonic avec son énorme zoom 27-486mm stabilisé. Faisons le tour du propriétaire en images.

Publié le 20 août 2008 - 0:00 par La rédaction

Publicité

En grand angle, à 27mm, mieux vaut prévoir le généreux paresoleil vendu avec l’appareil pour éviter halos et reflets gênants.

Un bon bridge expert qui se respecte se doit de sortir avec sa ribambelle d’accessoires. Ici, sacoche, filtres en tout genre et compléments optiques sont au menu pour exploiter encore un peu plus votre FZ28.

Parlant de convertisseur optique justement….

Le FZ28 est disponible en coloris silver ou noir. Tout est question de goût ! Ici, on voit qu’il faut changer de mode pour voir ses photos et quitter le mode prise de vue. Un bouton replay serait bienvenu pour pouvoir retourner en mode prise de vue dès qu’on titille le déclencheur. Le bouton flash « open » permet d’activer le flash pop up.

Parlant de flash, le voici. Il s’érige assez haut pour éviter les yeux rouges et l’ombre portée du fût de l’objectif sur l’image. Très intelligent, le FZ28 peut corriger automatiquement les yeux rouges sur les portraits avec la détection des visages.

Vu de haut, le DMC-FZ28 arbore sa poignée formée par le compartiment batteries. La bague de sélection de mode est bien chargée : modes PSAM pour les plus aventureux, modes personnalisables, programmes résultats, modes scène et le fameux mode iA pour « Intelligent Auto ». Dans ce mode, le Lumix détecte la scène tout seul comme un grand, optimise la luminosité de la scène, etc… Panasonic est passé maître en automatismes intelligents.

Le voici, le bel objectif du FZ28 : un 18x stabilisé par le très efficace système Mega O.I.S., ça ne se refuse pas. Il  offre une bonne position grand angle 27mm et un supertéléobjectif 486mm. Il se paie même le luxe d’être assez lumineux en grand angle (F/2,8). Pour rappel, les objectifs des LUMIX sont conçus par Leica et fabriqués par Panasonic sous contrôle Leica.

La prise en main du bridge est excellente même si son encombrement reste modeste par rapport à un reflex et ses objectifs couvrants la même amplitude.


Alors Silver ou Noir plus pro peut-être ?


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *