100 000 000 de compacts Canon

100 000 000 de compacts Canon

Non, l’appareil photo numérique n’était pas une mode comme certains le
pensaient dans les 90’s. Canon vient de produire son 100 millionième
appareil numérique. L’occasion pour nous de  revenir sur le chemin
parcouru et pour Canon de sortir un nouveau coloris pour fêter l’événement.

Publié le 22 août 2008 - 0:00 par La rédaction

1996-2008 : 100 miilions d’APN Canon
100 000 000 d’appareils numériques sortent des usines Canon et de chez leurs sous-traitants. Bravo, joli parcours. Que de chemin parcouru depuis le lancement, en 1996, du premier compact Canon Powershot 600 ? Souvenons-nous du coup de maître du Canon Ixus Digital sorti en 2000, oui, il y a déjà huit ans et qui révolutionnait le « form factor » des APN. Ceux qui ont eu la bonne idée de conserver le leur doivent le trouver bien désuet aujourd’hui par rapport à la compacité d’un Ixus 90IS par exemple.

Premier PowerShot série A en 2003
En 2003, Canon démocratise la photo numérique avec un « premier prix », toujours fort cher à l’époque, le PowerShot A70. (les collectinneurs peuvent encore le trouver ici) Ce sera l’appareil le plus vendu cette année à. Là aussi, quelle différence technologique avec le best-seller 2007 : le Panasonic TZ3 !

Montée en puissance du marketing
Cette même année, le Canon Ixus i marque la victoire du marketing sur le bon sens photographique. Pour tenter de vendre un APN ultrafin, Canon vend son âme au diable en sortant un APN qui vente les mérites d’un zoom numérique car dépourvu de zoom optique… les premiers déçus du numériques sont légion.

2003-2008 : le marché s’organise et devient mâture
Puis le marché devient mâture, se segmente avec les APN entrée de gamme comme le A400, les compact bijoux avec les Ixus 970IS par exemple, les compact expert dont nous avons été les fans de la première heure avec les PowerShot G1, G2, G3, jusqu’au G7 puis G9 (qu apporte le format RAW) aujourd’hui. Devant le prix exorbitant des reflex, les bridges deviennent de plus en plus populaire comme ce fut le cas avec le S1 IS, remplacé aujourd’hui par le S5 IS avec sa belle optique stabilisée.

Le haut niveau ne souffre pas le relâchement
Aujourd’hui, après 12 ans passés en tête, la marque Canon est en train de se faire griller la politesse par deux outsider dont Panasonic pour les compacts dont les Français raffolent et Nikon pour les reflex qui, depuis quelques mois, à grand coup de reflex bien nés et audacieux, rafle la position de leader à Canon. La semaine prochaine, Canon devra frapper très fort pour retrouver les faveurs du marché. Espérons que la perte de vitesse du géant nippon et les performances de ses deux ex-outsiders aiguillonnent les ingénieurs de Canon et nous, photographes, n’attendons qu’une seule et unique chose, que Canon nous surprenne. RDV mardi prochain.

Advertisements

Ailleurs sur le web