Panasonic G1 en images

Panasonic G1 en images

Le plus petit appareil photo numérique à objectif interchangeable au monde est le Panasonic G1 annoncé il y a quelques jours. Revenons en images sur cet hybride, premier du genre en Micro Quatre Tiers.

Publié le 16 septembre 2008 - 8:56 par La rédaction

Publicité

Sans échelle de taille, le G1 ne paraît pas si compact. Son design est bien représentatif de son hybridation bridge/reflex. On note tout de suite deux éléments : l’objecif n’est plus siglé Leica même si on reconnaît la typo maison et le G1 est disponible en couleurs. Mine de rien, c’est le premier appareil à objectif interchangeable à être disponible en différents coloris.

Applaudissements !!! Le retour d’un véritable écran articulé et sur tous les axes ! L’apport d’un écran articulé en confort de visée par dessus la foule, pour cadrer au raz du sol ou en autoportrait à plusieurs est énorme. L’écran TFT LCF polycristallin fait 3″ pour 460 000 pixels. L’ergonomie des boutons est à mi-chemin entre un reflex (bagues de commandes sur le haut, molettes, etc…) et un compact ou un bridge (tulipe 4-directions..).
 

Ici avec le Lumix G Vario 14-45 Mega O.I.S., le G1 ne sacrifie pas la prise en main à sa compacité.

Le petit objectif dédié à la monture Micro Quatre Tiers. ce nouveau format de baïonnette permet une réduction conséquente de l’encombrement des objectifs.

Le coloris rouge, comme le bleu pétrole, sont plus discrêts que ce que nous pouvions craindre. Le design est réussi. On remarque le taquet d’activation/désactivation du stabilisateur de l’objectif : oui, ici, c’est l’objectif qui est stabilisé et non pas le boîtier lui même comme souvent sur les reflex 4:3.

 

Voici les deux montures 4:3 normale et micro 4:3. La
différence de taille est saisissante. Une bague permettra d’utiliser
les objectifs Zuiko Digital 4/3 sur un reflex à monture Micro 4/3. Au
passage, le connecteur passe de 9 à 11 broches.

 

On peut mesurer sur ce dessin le gain en épaisseur. L’objectif étant
plus proche du capteur (cette distance passe de 4 à 2 cm), on gagne
cette place en épaisseur. Les objectifs sont aussi plus compacts.
Imaginez un objectif pancake en monture Micro 4/3 montée sur un reflex
nouvelle génération Micro quatre tiers : minus ! Sur ce schéma, gardez
à l’esprit que le premier reflex du haut est très compact (type Olympus E-420), le second serait le G1 ou équivalent Olympus à venir.
 

 Comment gagner autant de place ? On fait sauter le miroir, le prisme
etc… Bien vu. Bien vu, oui, mais on perd la visée reflex et il faut
compter sur une visée électronique ou le Live View. Voilà un détail qui
ne plaira pas à tout le monde car la visée reflex est un point
déterminant qui fait le confort de l’utilisation des reflex, depuis
toujours. Ce viseur intelligent qui équipé le G1 paraît prometteur avec sa définition très élevée de 1,44 mégapixels.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *