Nouveaux lecteurs de cartes CompactFlash – Pro
Si Lexar a conçu ses nouveaux lecteurs professionnels pour les seules cartes au format CompactFlash, c’est parce que tous les reflex numériques experts et professionnels, sans exception, utilisent des mémoires flash amovibles au standard CompactFlash. C’est le seul à offrir les très hautes capacités de stockage requises par les performances de ces appareils. Le seul d’ailleurs, à pouvoir le faire, en raison de son rapport encombrement / capacité d’accueil de modules flash unique.

lecteur de carte compactFlash lexarLecteurs Lexar – Firewire ou USB
Deux lecteurs composent cette nouvelle gamme inédite. L’un à ports Firewire, l’autre à port USB 2.0, ce dernier étant complété par un Hub disposant de 4 connecteurs USB2.0, la norme USB 2.0 ne permettant pas, en effet, et contrairement au Firewire, de chaîner les périphériques entre eux. L’un comme l’autre permettent : 
– des vitesses d’écritures et de lectures époustouflantes de 10 Mo/s, 
– de chaîner 4 lecteurs entre eux pour des transferts simultanés, 
–  de connecter d’autres périphériques, tantôt au Hub USB 2.0 tantôt directement sur un lecteur FireWire qui fait ainsi office de Hub Firewire,
–  la connection-déconnection à chaud, 
– de mettre à jour leurs firmwares internes si de futures évolutions technologiques la rendait nécessaire, 
– la compatiblité avec toutes les cartes CompactFlash du marché, qu’elles soient de Type I ou II, 
– le support des deux technologies récemment développées par Lexar, ActiveMemory et LockTight. 
– sans oublier une ergonomie et un design résolument professionnels : ils sont empilables les uns sur les autres formant ainsi une tour de lecteurs, d’une grande stabilité et construits dans le même polycarbonate que celui des appareils professionnels.
– le lecteur Firewire peut, en plus, être connecté sur le port FireWire d’un autre périphérique si tous ceux de l’ordinateur sont déjà occupés.

Lecteurs de cartes Lexar – La vitesse, et après
Ces nouveaux lecteurs sont compatibles avec deux technologies récemment mises au point par Lexar, LockTight et ActiveMemory. L’objectif ayant aboutit à leur développement est le même que celui qui a amené Lexar à être LE pionnier incontestable en matière de vitesses d’écriture et de lecture des fichiers et le premier fabricant au monde à avoir proposé des cartes dédiées aux professionnels : faire gagner du temps et accélerer certaines opérations. Avec ces deux technologies il ne s’agit plus d’en faire gagner au moment de l’enregistrement du fichier sur la carte, mais après, en facilitant et en accélérant les traitements des fichiers.

Nouveaux lecteurs lexar – LockTight
LockTight est un système, de sécurisation des données qui permet de restreindre l’utilisation d’une carte et de son contenu à un ou plusieurs utilisateurs et/ou un ou plusieurs appareils. Ce système, complet ; carte, logiciel (Mac et PC) appareil de prises de vue et lecteur externe est ainsi particulièrement utile aux agences photos et à tous ceux pour qui protéger les données est essentiel : assurance, police, armée, justice, médico-légal, recherche scientifique, etc. Avec LockTight, sans authentification ; mot de passe protégé par un cryptage sur 160 bits selon le protocole 160-bit HMAC SHA-1; impossible d’utiliser la carte, impossible de lire son contenu, impossible de l’utiliser dans un autre boîtier que celui ou ceux qui lui a été assigné (deux utilisateurs peuvent utiliser la même carte, mais aucun n’aura accès aux paramètres et fichiers de l’autre !). À ce jour quatre boîtiers et non des moindres  Nikon D2X, D2H, D2HS et D200 sont d’ors et déjà compatibles.

Lexar – Active Memory
Développée par Lexar, ActiveMemory permet d’optimiser les flux post prises de vue en réduisant toutes les opérations d’administration des fichiers redondantes et en sauvant ainsi un temps de travail précieux. ActiveMemory réserve une petite partie de la carte mémoire flash à une multitude d’informations tels que les paramètres et réglages de l’application, les préférences de l’utilisateur (par exemple, le nom du boîtier, le copyright, la façon dont sont nommés les fichiers, le remplissage automatique de certains champs IPTC, etc.), les réglages matériels (ISO, netteté, balance des blancs, résolution, ouverture, etc.) et autres métadatas relatifs à la production. Cette partie du module flash étant indépendante de celle sur laquelle les fichiers sont écrits, ces informations ne peuvent être ni perdues ni supprimées. Seuls les produits et logiciels compatibles ont accès à ces informations, etc. ils peuvent ainsi se configurer automatiquement en fonction des réglages et/ou récupérer les données automatiquement sans la nécessité de devoir ressaisir certaines informations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here