Parallels Desktop : Tour d’horizon

Le passage des Mac à l’architecture Intel aura permis, entre autres, de faire tourner Windows sur ces machines très simplement. Mis à part Boot Camp, l’utilitaire dédié d’Apple, les logiciels de virtualisation Parallels Desktop et WMWare Fusion vont encore plus loin. Si loin que WMWare Fusion, pourtant arrivé plus tardivement sur le marché, est préféré à son concurrent pour des questions de rapidité. À l’inverse, Parallels Desktop se distingue par son interface plus conviviale. Mais revenons à nos moutons : Parallels annonce aujourd’hui Parallels Desktop 4.0 et cette nouvelle version pourrait bien mettre tout le monde d’accord.
 


Parallels Desktop 4.0 : Au top de la performance

Grâce à une amélioration du moteur de virtualisation qui utilise désormais de 15 à 30 fois moins de ressources CPU, Parallels annonce un gain en performances de l’ordre de 50% pour sa nouvelle version Parallels Desktop 4.0. Cet accroissement des performances peut également être attribué à la gestion, dans les machines virtuelles, de DirectX 9, DirectX Pixel Shader 2.0 et OpenGL 2.0.
Par ailleurs, Parallels Desktop 4 est capable de supporter jusqu’à 8 Go de RAM et sait s’appuyer sur l’architecture 64-bits de certains Mac et accepte Windows XP aussi bien que Vista en version 64-bits.

Enfin, la gestion de la mémoire allouée à une machine virtuelle est à présent optimisée car elle peut désormais être laissée à l’appréciation du programme. On soulignera également qu’il est maintenant possible d’utiliser jusqu’à 256 Mo de mémoire vidéo dans une machine virtuelle.
 


La simplicité comme mot d’ordre avec Parallels Desktop 4

Comme nous le disions, Parallels a toujours su conserver une certaine avance sur WMWare Fusion en ce qui concerne son interface, jugée plus conviviale et intuitive. La version 4 de Parallels Desktop ne déroge pas à la règle et vient même creuser l’écart avec son concurrent. En effet, Parallels part du principe que faire tourner une application Windows doit sembler aussi simple que de faire tourner une application Mac.

Pour y arriver, la fonction SmartMount permet de partager les périphériques de stockage entre Mac OS X et Windows. La fonction SmartConnect, quant à elle, conserve en mémoire les préférences des périphériques USB connectés à l’ordinateur. Le mode Modality est capable, un peu à l’image d’Exposé sous Mac OS X, d’afficher plusieurs machines virtuelles sur un seul écran. Enfin, Clips permet de faire très simplement des captures d’écran sous Mac ou sous Windows et de les basculer dans l’autre monde.
 


Prix et disponibilité de Parallels Desktop 4 pour Mac

Parallels Desktop 4.0 pour Mac est disponible dès à présent en Anglais et la version française devrait être proposée tout prochainement. Commercialisé 79,99 Euros, les nouveaux utilisateurs ont la possibilité de tester une copie gratuite et complète pendant 15 jours. Les utilisateurs possédant déjà Parallels Desktop peuvent mettre à jour leur version pour seulement 39,99 Euros (réduction de 50 % valable jusqu’au 30 novembre 2008 seulement : pas très commerçant). Enfin, les utilisateurs ayant acheté la version 3.0 le 1er septembre 2008 ou après cette date, bénéficient d’une mise à jour gratuite vers la version 4.0.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here