Les chèques en bois de la promo Canon USA

Les chèques en bois de la promo Canon USA

C’est une grosse affaire qui secoue le marché américain de la photo :
les chèques de remboursement des « cash back » canon sont simplement sans
provision !

Publié le 25 novembre 2008 - 9:06 par La rédaction

L’affaire des cash back en bois Canon
Voici une histoire comme on en voit seulement aux Etats-Unis jusqu’au jour où ça nous arrive en Europe ! Les clients ayant acheté du matériel Canon en bénéficiant de ces fameux « cash back » (on vous envoie un chèque d’un certain montant en remboursement d’une partie de votre achat) se voient demandés par canon de ne pas encaisser les chèques reçus. En effet, ceux-ci risquent fort de ne pas être payés. Rassurez-vous, pour l’heure, ce n’est pas Canon qu n’est plus solvable, mais son sous-traitant chargé de cette opération de promotion, depuis la réception des preuves d’achat jusqu’à l’émission des chèques de l’opération cash back.

Défaillance de la sous-traitance
En effet, la société CPG (Continental Promotion Group) s’est mise sous la protection de la justice dans le cadre du chapitre 11 de la loi contre les faillites. Cette loi, qui s’apparente à notre redressement judiciaire français, permet d’échelonner les créances des divers et certainement nombreux créanciers (fournisseurs, états, etc…). Du coup, financièrement très faillible, la société ne peut payer les chèques de remboursement.

Vers une solution
Par magie (la magie d’une mauvaise gestion ou d’une gestion frauduleuse, les fonds transmis par Canon pour régler ces chèques ne sont plus disponibles… Ainsi, de nombreux chèques encaissés avant la date du 14 novembre (date à laquelle la société CPG s’est mise en redressement) ont été rejetés par la banque et retournés impayés à leur tireur. Aujourd’hui, Canon USA tente de régler l’affaire pour prioritairement respecter son engagement : celui de rembourser 50 ou 100 $ aux acquéreurs de certains de leurs produits. Il semble qu’un mode de fonctionnement ait été trouvé et que les consommateurs américains peuvent encaisser les chèques émis par CPG. Les clients s’étant vus les paiements de leurs chèques refusés sont, paraît-il identifiés par Canon et devraient recevoir des chèques de remplacement sous 10 jours ouvrés.

Alors, comme la crise financière et les faillites de grands établissements bancaires, ce type de déconvenue est-il réservé au continent Nord Américain ou pouvons-nous, nous aussi en Europe et en France, rencontrer des soucis identiques ?

Consulter la page explicative (en Anglais) de Canon USA.

Advertisements

Ailleurs sur le web