Photos du D3x : juger sur pièce
C’est le site photographyblog qui dégaine ses premières photos prises en conditions de studio, ce à quoi le D3x est destiné entre autres. Sur ces photos, on peut à loisir se faire une opinion par soi-même des qualités du capteur CMOS 24 mégapixels du D3x. Comme on peut le voir sur ces photos prises en JPEG en qualité Large / Fine et avec un niveau d’accentuation du réglage par défaut avec un objectif AF-S Nikkor 24-70mm F/2,8G ED ou un AF Nikkor F/2,8D ED, le D3x remplit à merveille sa fonction de très forte résolution, peu de moiré ou de crénelage et des détails fins très bien restitués. Mais nous n’avons pas de mire ici ou d’élément de comparaison pour le confronter à un Alpha 900 de chez Sony par exemple.


Estimer le niveau de bruit du Nikon D3x

Alors, pour les pros nikonistes, le choix risque d’être cornélien maintenant : vers qui pencher ? Un Nikon D3 avec une très faible résolution mais une sensibilité exceptionnelle pouvant être boostée jusqu’à 25 600 ISO ? Ou alors, autre philosophie, vers le nouveau Nikon D3x et sa très grosse résolution d’un niveau proche du moyen format, mais qui, du coup, pénalise la sensibilité étant, en natif, limitée à un très (trop) sage 1600 ISO. Pour vous faire une idée des performances du Nikon D3x en haute résolution, Photographyblog a justement mis des photos du même mannequin à la sensibilité maximale de 1600 ISO puis en ISO étendue à 3200 et 6400 ISO. Chacun se fera une idée des performances du D3x en haute sensibilité et jugera en fonction de ce qu’il juge acceptable. Mais attention, du fait de la très haute résolution du capteur, les photos du D3x apparaîtront deux fois moins bruitées à l’impression par rapport à un affichage sur écran à 100% en comparaison de celles d’un D3 classique puisque les pixels bruités sont noyés dans la résolution.

Voir les photos prises avec le Nikon D3x sur Photographyblog.com .
En savoir plus sur le Nikon D3x ou télécharger sa fiche technique.

Mise en garde : sur ces photos, on remarquera, à en juger par le rendu du fond et la profondeur du noir de la chevelure du mannequin, que les photos n’ont pas été exposées de manière totalement égale. Il peut s’en ressentir des effets sur le bruit, entre autres, surtout que les hautes valeurs ISO semblent les photos les moins exposées. On sait que les basses luumières favorisent la montée du bruit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here