Le Conseil de la concurrence a cassé l’exclusivité d’Orange

La semaine dernière, le conseil de la Concurrence avait été saisi par Bouygues Télécom pour un dépôt de plainte « assorti d’une demande de mesures conservatoires, à l’encontre de pratiques mises en oeuvre par Orange et Apple pour la commercialisation de l’iPhone en France. » Ainsi, dans cette affaire, Bouygues (et avec lui SFR) semble être satisfait puisque le Conseil de la Concurrence a fait casser, « à titre conservatoire », l’exclusivité dont bénéficie Orange pour commercialiser l’iPhone en France. Cependant, les deux opérateurs concurrents, SFR et Bouygues, attendent désormais l’accord d’Apple pour commercialiser l’iPhone 3G.


L’offre iPhone de Bouygues Telecom

Bouygues a dévoilé avant-hier une partie des détails de son offre iPhone 3G. Ainsi, ses forfaits pour iPhone 3G 8 et 16 Go reposent sur des formules Neo.2, avec engagement de 24 mois. S’il faudra alors compter 34,90 Euros par mois pour un forfait 2h avec internet illimité (plafonné, en théorie, à 500 Mo/mois), la facture pourrait vite devenir plus salée pour peu que vous souhaitiez profiter de l’offre Neo dès 18h et tout le week-end. Pour le moment, le prix d’achat du téléphone n’a pas été annoncé.
 

Bouygues précise : « Nous saluons la décision du Conseil de la Concurrence et travaillons d’arrache-pied à proposer l’iPhone dans les plus brefs délais à nos clients« . « Ceci dit, nous ne pouvons pas donner de délai aujourd’hui. Ça sera très difficile d’arriver à proposer ce mobile pour Noël, mais nos services font tout ce qu’ils peuvent pour aboutir rapidement« . En clair, vous n’aurez pas d’iPhone 3G Bouygues sous le sapin.


SFR est dans le même sac

De son côté, SFR est également prêt à commercialiser l’iPhone 3G avec ses forfaits Illimythics. On soulignera que ces forfaits sont d’ores et déjà compatibles avec l’iPhone, SFR ayant 45.000 clients utilisateurs d’iPhone, notamment grâce à son offre de remboursement sur l’iPhone 3G.
 

Le son de cloche chez SFR est le même que chez Bouygues : « Toute l’entreprise est hyper motivée, car l’iPhone reste l’iPhone. Mais comme nous ne savons pas encore combien de mobiles nous pourrons obtenir, ni à quel prix et conditions, nous ne pouvons détailler notre offre. Nous avons contacté Apple dès mercredi mais attendons encore leur réponse« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here