Fuji FinePix F200EXR : photo à 1600 ISO

Fuji FinePix F200EXR : photo à 1600 ISO

Que donne le capteur FujiFilm SUPERCCD EXR en haute sensibilité sur le FinePix F200EXR ? Voici une photo prise à 1600 ISO.

Publié le 11 février 2009 - 12:47 par La rédaction

Le capteur EXR nouvellement développé par FujiFilm et utilisé dans le FinePix F200EXR est un capteur à part dans le sens où il change de morphologie et de fonctionnement en fonction que l’on souhaite (plus d’infos ici) :
– une photo pleine résolutin 12 mégapixels
– une photo avec une grande plage dynamique
– une photo en haute sensibilité

Voici une photo fournie par FujiFilm (donc prise dans des conditions optimales) avec le F200EXR à 1600 ISO. Téléchargez sa version complète et non complétée en cliquant sur l’image ci-dessous (1 Mo) :


Le résultat est assez convainquant pour un compact à 1600 ISO. Voci deux détails affichés à 100% avec une légère compression JPEG :

On note un lissage qui reste tout de même très important et donne cette impressin vaporeuse à l’image. L’ombre du visage, sous-ex, semble assez bruitée à l’origine mais nous ne sommes là que sur un détail à 100% d’une image 6 mégapixels. Sur un tirage, ce floutage devrait assez peu se percevoir.

Ici, l’exemple découpé à 100% à nouveau de l’image du haut montre que les détails sont très bien préservés malgré le traitement du bruit. L’algorithme est efficace : les zones d’aplats sont lissées mais les zones comportant de forts détails sont restituées avec beaucoup d’informations.

Les trois modes du capteur EXR
– Le mode Haute Résolution 12 millions de pixels.
– Le mode Haute Sensibilité combine deux à deux des pixels adjacents de
même couleur pour produire ainsi 6 millions de photodiodes. Leur
sensibilité est alors suffisante pour enregistrer les zones sombres
d’un sujet peu éclairé et les reproduire correctement.
– Le mode Plage Dynamique étendue combine les informations venant de la
spécialisation de deux séries de 6 millions de pixels. L’une enregistre
les parties sombres de l’image tandis que l’autre est dédiée aux hautes
lumières. L’image finale, combinant ces deux sources d’informations,
bénéficie d’ombres mieux exposées et de hautes lumières conservant
leurs détails. On retrouve le fonctionnement des capteurs SUPER CCD de
FujiFilm. Avec ce mode, le F200EXR, selon le fabricant, atteindrait la
plage dynamique de 800 %, contre 4 EV, soit 400% généralement constatée
sur une surface sensible classique

Capteur EXR : premier bilan
Les premières photos prises avec le F200EXR et son capteur Super CCD EXR fournies par FujiFilm sont très prometteuses pour la réussite du capteur. La photo en large plage dynamique est certainement la plus bluffante. FujiFilm est maître en réalisation de surfaces sensibles et plus particulièrement de capteurs numériques innovants. Si les résultats sont très bons, on est cependant assez loin de la révolution annoncée par FujiFilm qui a lancé son capteur de manière triomphale. Nous testerons le F200EXR dès que possible selon nos critères de test et dans une utilisation terrain très bientôt mais il semble bien que le F200EXR s’annonce comme un des meilleurs compacts du moment grâce à son capteur innovant.

Advertisements

Ailleurs sur le web