Disques SSD Imation M-Class et S-Class en 2,5" et 3,5"

Disques SSD Imation M-Class et S-Class en 2,5″ et 3,5″

Sur les traces de Transcend, Imation lance à son tour des disques durs 3,5″ et 2,5″ à base de technologie SSD et sort également un kit de mise à jour pour passer votre ordinateur d’un disque dur classique vers un disque SSD.

Publié le 4 avril 2009 - 16:22 par La rédaction

SSD Imation 2,5″ et 3,5″
Les deux nouveaux SSD offrent des boîtiers ultrafins et une meilleure résistance aux chocs électrostatiques comme aux chutes et ce dernier point est vital pour un disque dur nomade qui sera promené à l’intérieur d’une malette de portable des années durant. Ces nouveaux disques durs SSD seront disponibles en 2,5″ (nomade) comme en 3,5″ avec des capacités allant de 32 Go à 128 Go. Plus tard dans l’année, Imation devrait sortir des SSD 256 Go et 512 Go, des capacités nécessaires à l’heure actuelle.

Classe M et S
Le SSD Imation classe S (SLC) se distingue de la classe M (MLC) par ses plus grandes performances, des économies d’énergie accrues ainsi que  par l’amélioration des performances globales et notamment celles apportées dans les opérations séquentielles d’écriture IOPS adaptées aux applications telles que les serveurs Web et les déploiements RAID.

Le Kit de Mise à Jour Imation SSD
Pour les utilisateurs désirant migrer des disques durs classiques de type HDD (Hard Disk Drive) pour la technologie SSD, Imation propose un kit complet. Il offre une mise à jour pour permettre aux portables ou aux ordinateurs de bureau équipés de disques durs de migrer en systèmes SSD. Ce Kit de mise à jour inclut :
–    Un SSD Imation,
–    Un câble de connexion SATA ou USB vers SATA,
–    Un câble d’alimentation,
–    Le logiciel Acronis True image HD qui permettant de faire migrer le système d’exploitation, les applications et les données d’un disque dur existant vers le nouveau SSD,

Le SSD
Le SSD est une technologie de stockage de données utilisant une mémoire Flash NAND. Sans moteurs ni pièces mobiles, un lecteur SSD offre des avantages spécifiques par rapport aux lecteurs de disques durs : plus rapide, plus robuste et plus fiable, il permet de réduire la production de chaleur et de bruit et a une durée de vie supérieure, ainsi qu’une meilleure résistance aux chocs.

Prix des nouveaux produits SSD Imation
Les nouveaux produits SSD et le Kit de Mise à Jour sont disponibles auprès des revendeurs agréés Imation, des grossistes, dans les magasins spécialisés et les sites marchands aux prix publics conseillés :
SSD M-Series : prix conseillé à partir de de 145 euros TTC en 2,5 » / 155 euros TTC en 3,5 »
SSD S-Series : prix conseillé à partir de 625 euros TTC en 2,5 » / 640 euros TTC en 3,5 ».
 
Un peu de technique : les cellules SLC et MLC
Il existe deux types de cellules, connues sous les noms SLC (Single Level Cell – cellule de niveau simple) et MLC (Multiple Level Cell – cellule de niveau multiple). Afin de réduire le coût des mémoires, les ingénieurs ont développé une conception MLC plus complexe qui permet de doubler le volume de mémoire sur une seule puce. La SLC, plus simple et plus chère, utilise un bit de donnée par cellule et conserve ce bit sous une seule forme : « 1 » pour effacé ou « 0 » pour programmé. La conception MLC stocke deux bits dans chaque cellule sous quatre formes : « 11 » pour effacé, « 10 » pour les deux tiers, « 01 » pour un tiers, ou « 00 » pour programmé. Les MLC ont des avantages objectifs en termes de densité et de moindre coût de fabrication, mais leur complexité nécessite plus de vérifications d’erreurs. Le mode EDC (Error Detection and Correction – détection et correction d’erreurs) amélioré phagocyte une part des gains en capacité de stockage des MLC et la complexité supplémentaire ralentit considérablement les puces à mémoire. Les puces SLC, plus simples, sont capables d’écrire près de trois fois plus vite que les puces MLC et de lire 40 % plus vite. Des tests de durée de vie indiquent que les puces SLC seraient plus fiables que les puces MLC. Une étude montre que les puces SLC sont capables de réaliser 100 000 cycles de lecture / écriture, alors que les puces MLC sont limitées à 10 000 cycles. Certaines applications et systèmes d’exploitation exigeant des cycles de lecture / écriture plus rapides, par exemple Windows ReadyBoost, ont conduit à développer des puces MLC à double canal, qui sont plus rapides que les puces de mémoire MLC à simple canal et proches de la vitesse des SLC.

Advertisements

Ailleurs sur le web