Jeux vidéo : 10% des gamers sous addiction

Jeux vidéo : 10% des gamers sous addiction

On s’en doutait, mais une étude menée par l’Iowa State University, aux Etats-Unis, confirme que 10% des jeunes gamers sont victime de l’addiction aux jeux vidéos et que celle-ci vient entacher leur vie sociale et familiale.

Publié le 22 avril 2009 - 9:28 par La rédaction

Une addiction comme une autre
Les symptômes de l’addiction aux jeux vidéo sont les mêmes que ceux que l’on retrouve dans d’autres addictions souvent jugées comme plus dures, aux drogues lourdes, à l’alcool, etc…. en effet, les jeunes drogués aux jeux vidéos auraient tendance à mentir à leurs proches sur le temps qu’ils consacrent à leur hobby/dépendance et à développer une certaine agressivité quand ils arrêtent de jouer. On comprend mieux qu’ils en arrivent à mentir à leur entourage au sujet du temps que leur prend leur addiction puisque les véritables accros passent plus de 24 heures devant leur console ou leur écran d’ordinateur, au détriment de leur vie sociale et, bien évidemment, de leurs études.

L’étude menée par l’iowa State University
Les scientifiques de l’ISU et de
l’Institut national sur les médias et la famille ont étudié les
habitudes de jeu de 1.178 jeunes gamers américains dont l’âge s’étale de 8 à 18 ans. Selon les
conclusions de leur étude, un nombre d’entre eux a présenté au moins six symptômes
caractéristiques du joueur pathologique, parmi les onze définis par
l’Association américaine de Psychiatrie américaine

Jeux vidéo : d’un loisir à une drogue
Finalement, un jeu vidéo sera comme un verre de bon vin : il peut être pris comme un moyen de passer un bon moment, voire un moment de convivialité comme il peut devenir une drogue pure et simple entrainant tous les effets de changement de personnalité et tous les travers psychologiques que nous connaissons des différentes substances addictives.  Les jeux vidéos, à consommer avec modération ?

Publicité

Ailleurs sur le web