Nikon D90 et D3x récompensés par TIPA

Nikon D90 et D3x récompensés par TIPA

Le jury de l’association TIPA, composé de journalistes spécialisés dans le monde de la photo, a récompensé deux reflex numériques Nikon : le D90 dans la catégorie reflex avancé et le D3x dans la catégorie reflex pro.

Publié le 24 avril 2009 - 9:59 par La rédaction

Nikon D90 : meilleur reflex avancé selon TIPA

La catégorie des reflex dits « avancés » est née récemment pour faire la distinction entre un appareil destiné aux amateurs débutants et un appareil destiné aux amateurs dits experts. Ces reflex avancés ont souvent une offre technique attirante, mais packagée dans un boîtier plus léger et compact et surtout à l’ergonomie simplifiée, mais qui ne conviendrait plus à un photographe passionné (plus de deuxième molette de réglage, par exemple). Dans cette catégorie, le Nikon D90 constitue clairement un excellent choix : son capteur 12 mégapixels est salué par tous pour être très propre dans les hautes sensibilités et son autofocus a fait ses preuves. Le D90 embarque la détection des visages, le live view sur le très bel écran 3″ de 920 000 pixels, mais inaugure surtout la vidéo sur un reflex avec le D-Movie, version certes assez primitive (pas d’AF, son mono….) mais qui donnera le coup d’envoi de toute une nouvelle lignée de reflex numériques qui embarqueront des capacités d’enregistrement vidéo. En savoir plus sur le Nikon D90.
 

Nikon D3x : meilleur reflex professionnel selon TIPA
Second boîtier Nikon à être récompensé par le jury TIPA : le D3x, version 24 mégapixels du D3. Ce reflex produit des photos en TIFF 16-bit non compressées de 140 Mo ! Voilà qui donne une idée du niveau de détails et de finesse restitué par le D3x dont on connaît les autres qualités (mesure de l’exposition, autofocus, robustesse et qualité de construction….) puisque le D3x reprend le même boîtier que le D3, version ultra hautes sensibilités en monture FX, donc Full Frame, mais en 12 mégapixels. Si la concurrence en reflex pro est assez mollassonne avec une gamme Canon EOS 1D et 1Ds qui tarde à se renouveler, on notera que le reflex pro de l’année selon TIPA ne propose pas de système anti poussière quand toute la gamme Nikon en est équipée, y compris les premiers prix et cette lacune est d’autant plus choquante que ce sont bien les pros qui en ont le plus besoin étant amenés à changer d’objectif très souvent. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Cette récompense, que l’on pourrait qualifier de « faute de combattant », fait fi des critiques concernant le prix de vente du D3x qui est près de deux fois plus cher que son jumeau version 12 mégapixel. Cette tarification jugée excessive lui a souvent coûté les « Top Achat » ou équivalent des magazines photo. A l’heure actuelle, les professionnels sont de plus en plus attirés par des modèles semi-pros, que ce soit chez Nikon avec le D700 qui vole la vedette au D3 ou chez Canon dont l’EOS 1D MKII fait de plus en plus d’ombre au 1Ds MKIII, question de prix.

Reflex full frame haute résolution ou moyen format ?
De même, les pros les plus exigeants ou ceux qui en ont et les moyens et réellement les besoins, pour le studio, peuvent à nouveau se tourner vers des solutions moyen format numérique qui deviennent abordables et offre tous les avantages d’une surface sensible encore plus grande que celle d’un reflex 24×36. On voit apparaître certaines configurations aux alentours de 10 000 euros. D’ailleurs, ce n’est pas une solution à 10 000 euros, mais le jury TIPA a décerné le prix du meilleur moyen format 2009 à l’Hasselblad H3DII-50 et son capteur 36x48mm de 50 mégapixels.

Advertisements

Ailleurs sur le web