Disque optique micro-holographique GE : 20 fois le Blu-Ray !

Disque optique micro-holographique GE : 20 fois le Blu-Ray !

General Elctric repousse les frontières du stockage et annonce une innovation majeure permettant de contenir l’équivalent de 20 disques Blu-Ray sur un seul disque optique à gravure micro-holographique.

Publié le 28 avril 2009 - 12:08 par La rédaction

500 Go sur un disque !
GE serait donc sur le point de finaliser le développement de ce nouveau média optique. Du même format qu’un DVD ou qu’un disque Blu-Ray, il pourrait contenir jusqu’à 500 Go soit 20 fois la capacité d’un Blu-Ray simple couche ou encore l’équivalent de 500 CD ! Mieux, selon GE, leur disque à gravure micro-holographique pourrait être lu par des lecteurs similaires à ceux qui lisent actuellement nos DVD et Blu-Ray.

Hologramme et 3D
Mais alors que l’on croyait une fois de plus avoir atteint la limite physiquement possible avec le Blu-ray disc et ses 25 Go en simple couche, comment procèdent les ingénieurs de GE pour arriver à cette performance encore 20 fois supérieure ? Et bien ils optimisent le rendement du disque optique en exploitant les capacités tridimensionnelles du média. Les hologrammes étant en 3D et on décuple ainsi le nombre d’informations qui peuvent être représentées par un mm cube sur ce nouveau disque translucide. C’est à la fois ingénieux et technologiquement assez fort mais on saisi mal comment GE peut nous assurer que nos lecteurs de DVD actuels pourront lire leurs disques micro-holographiques…


présentation du disque holographique GE par un ingénieur (vidéo en Anglais)

Nombreuses applications
Si la commercialisation de ces nouveaux disques optiques 500 Go est
encore lointaine, on voit tout de suite les applications se dessiner,
notamment pour des sauvegardes informatiques sur un seul disque
(sauvegarde informatique et archivage étant les principaux objectifs
court termes de ce nouveau médias) et dans l’univers des loisirs où la
télévision en relief pourrait être supportée par ce médias, et en jeux
vidéos, on imagine bien l’intérêt des fabricants de consoles de jeux
tout comme celui des éditeurs pour un disque qui leur permettrait de ne
plus se soucier du volume d’information qu’ils pourraient mettre sur un
disque et donner une note encore plus réaliste à leurs jeux vidéo et
enrichir encore les jeux de séquences cinématographiques en très haute
définition.

Advertisements

Ailleurs sur le web