Les Apple Premium Resellers à propos du prix des Mac

Les Apple Premium Resellers à propos du prix des Mac

Dans le contexte de crise actuel, Apple semble résister mieux
que les autres entreprises du secteur. Cependant, les revendeurs agréés
déplorent davantage les faibles marges et le manque de soutien de la
maison mère que les tarifs trop élevés.

Publié le 12 mai 2009 - 10:52 par La rédaction

Le Mac résiste
Malgré la période agitée que nous traversons, la firme de Cupertino semble résister mieux que ses concurrents du secteur au ralentissement de l’activité. Avec des résultats financiers records annoncés le mois dernier, Apple tire son épingle du jeu, mais est aussi la cible de toutes les critiques, notamment sur les tarifs jugés « prohibitifs » de ses Mac.

C’est pourquoi le dossier de la semaine livré par nos confrères de chez MacGeneration fait le point sur la situation en exposant l’avis de deux Apple Premium Resellers.
 

Interrogé, Patrice Belot, directeur d’iTribu, annonce « qu’à ce jour et malgré une entrée de gamme plus chère, nos ventes de portables ont augmenté. Ce qui me fait dire qu’une baisse de tarif n’aurait pas forcément une influence sur les achats. ». L’un de ses confrères, qui a préféré garder l’anonymat, abonde dans ce sens « On ne ressent pas la crise, l’offre du bonus écologique a généré 30% de ventes en plus« .
D’autre part, The Mac Pac, un revendeur américain, questionné sur le même sujet par ChannelWeb n’imagine pas Apple succomber à la mode de la baisse des prix pour rendre ses machines plus attractives. « Ce ne sont pas des ordinateurs bas de gamme, ils contiennent des composants de qualité« . Pour autant, ce revendeur élabore le scénario d’une baisse très ciblée, affectant uniquement les modèles d’entrée de gamme « Ce n’est pas sur une vente d’iMac à 1290$ qu’Apple va gagner beaucoup d’argent, mais ça lui permettrait d’engranger un nouvel utilisateur sur sa plateforme et de l’y garder pour la vie.« . En somme, une éventuelle baisse de prix serait conditionnée par des motivations à long terme et non par une volonté de faire un coup afin d’augmenter temporairement ses ventes.


Les revendeurs déplorent le manque de communication d’Apple…

C’est justement sur cette question de la communication que les demandes se font plus appuyées « Sur le Mac je pense qu’Apple devrait continuer à communiquer comme elle l’a fait avec le MacBook Alu et le message des matériaux recyclables. Il faudrait dépasser le cadre de machine par le choix d’un concept. Ils l’ont bien fait le MacBook Air. Le client est prêt à payer 20 à 30% plus cher, mais il faut le justifier : avec un concept, une philosophie, la fiabilité de machine, l’absence de virus, le type de distribution« .
 

Le second revendeur renchérit « À l’époque du PowerPC les comparaisons directes n’étaient pas vraiment possibles, aujourd’hui on peut le faire entre les plateformes. Il faut montrer aux gens pourquoi les Mac sont à ce prix. J’ai aujourd’hui 66% de switcher qui viennent dans mes magasins. Les gens ne savent même pas qu’il y a iLife livré avec les Mac. Boot Camp, je comprends bien qu’Apple ne communique pas davantage sur cette fonction, mais ça intéresse beaucoup les gens si j’en juge par le nombre d’installations de Windows qu’on a faites à Noël. » Et cette démonstration de l’environnement Apple ne doit pas se limiter au Macintosh « Il faut parler de produits comme Time Capsule qui ont un gros potentiel et qui sont sous-vendus en France.« 


…Et demandent plus de soutien

Patrice Belot est un peu moins sévère sur le principe de communication retenu par Apple où des produits comme l’iPhone et le touch éclipsent tous les autres, mais il est plus critique sur l’approche globale empruntée par ce marketing « Apple devrait vraiment adapter sa communication pour chaque pays au niveau de la distribution. À ce jour, la seule communication possible à notre niveau est l’utilisation d’éléments (visuels, etc.) qui sont génériques à l’Europe !« 

Apple ne se donnerait pas non plus un mal de chien pour promouvoir son réseau de Premium Resellers « Il n’y a aucune communication sur le label APR. Mis à part la page APR que l’on peut retrouver sur le site Apple, mais qui n’a pas bougé depuis 3 ans ! » constate Patrice Belot qui égrène les informations en souffrance de publicité « Qu’est-ce qu’un APR ? ; L’expérience d’achat chez un APR ; Quels services vous retrouverez chez un APR ?« . Il concède cependant que les choses bougent, entre la prise de fonction d’un nouveau responsable chez Apple pour le réseau des APR et les débuts d’une charte de communication pour ce label.

Même constat pour son homologue « Apple ne parle pas des lieux où on peut acheter le Mac. Dans un Apple Premium on ne fait pas des démos comme à Carrefour ou même à la Fnac. On apporte du service en plus, on prend le temps d’expliquer.« 
 

Enfin, les deux revendeurs français s’accordent sur un point, avec des marges basses et fixes imposées par Apple, toute inflexion des prix ne serait pas sans conséquence « On ferait plus de volume et de chiffre d’affaires, mais ce serait au détriment de nos marges » lance Patrice Belot. « Pour gagner de l’argent on doit absolument vendre d’autres choses en plus de la machine » explique son confrère, qui juge disproportionné le différentiel entre les investissements nécessaires à un Apple Premium Reseller pour constituer son stock, investir en Mac de démo, pour montrer et vendre les produits, pour se développer ainsi que pour former ses salariés. Et en retour, une rémunération assez faible d’Apple. D’autant que la menace des prochaines et nombreuses boutiques Apple Store prévues en France grandit inexorablement. « Pour vendre un iPhone c’est au minimum trois quarts d’heure de démonstration et d’explications et on ne touche dessus que 55 à 65 euros. » Leur confrère américain ne concluait pas autrement « Dites à Apple de nous laisser plus de marges« .

Retrouvez l’article en intégralité sur le site MacGeneration.

Advertisements

Ailleurs sur le web