Spyder Cube : boule à facettes de l'étalonnage d'appareils

Spyder Cube : boule à facettes de l’étalonnage d’appareils

Datacolor donne un coup de vieux à notre bon vieux carton charte de gris 18% Kodak avec le Spyder Cube qui va se charger de votre balance des blancs, mais aussi des hautes et basses lumières. Revenons sur le Spyder Cube de Datacolor, cette boule à facettes de l’étalonnage d’appareils !

Publié le 13 mai 2009 - 10:38 par La rédaction

Exposition et température de couleur aux petits oignons

Datacolor donne un petit coup de neuf au processus de contrôle de la balance des blancs pour la calibration des fichiers RAW. En effet, cet accessoire en plastique est un peu la version moderne de la charte de gris neutre 18% que l’on utilisait jusqu’alors pour déterminer à la fois la balance des blancs, mais aussi l’exposition, les cellules des appareils étant auparavant callées sur cette valeur. Mais là où le Cube de Datacolor apporte du nouveau, en profitant des nouvelles possibilités offertes par le numérique et plus particulièrement par le format RAW, c’est qu’il va aider à déterminer :

– la balance des blancs

– l’exposition pour les hautes lumières
– l’exposition pour les basses lumières

– l’exposition pour les tonalités moyennes
– le point noir

Multifacette
Sa face blanche lui permet d’accorder une attention toute particulière aux hautes lumières tout en étant en relation avec la lumière capturée par la bille chromée, les faces grises mesurent la température de couleur et les tons moyens, la face noire contrôle les basses lumières et les ombres, le tout en relation avec le trou noir qui définit le noir

absolu.

Solidité, durabilité

Conçu pour durer dans un ABS « Cycoloy », une résine hybride très résistante, qui ne se décolore pas et ne craint ni les chocs, ni les flammes. Ses faces bénéficient d’une pigmentation en profondeur pour une longévité accrue et sont conçues scientifiquement pour offrir des valeurs optimales. Ses deux surfaces grises neutres à 18% assurent la neutralité spectrale et garantissent une balance des blancs précise sous diverses conditions d’éclairage.
 

Fonctionne sans logiciel

Le SpyderCube ne nécessite pas de logiciel particulier puisqu’il s’apparente à notre bon vieux bout de carton gris neutre Kodak à 18%. Le Cube sera donc utilisé avec tous les logiciels de traitement d’images RAW disponibles pour un ajustement précis des photos prises sous les mêmes conditions d’éclairage. Il suffira de prendre la première photo avec le cube et on connaîtra ensuite toutes les valeurs, du blanc au noir, la valeur de la température de couleur, valables pour toute la série de photos. Le SpyderCube peut être utilisé pour optimiser les fichiers en format JPEG également et d’ailleurs, c’est en JPEG que l’on tirera le meilleur bénéfice d’un étalonnage précis de la balance des blancs et de l’exposition puisque la latitude de post traitement d’un JPEG est quasiment nulle par rapport à la grande liberté qu’offre le format RAW.
 

Les atouts du Spyder Cube

– Capture précise des couleurs évitant les essais par approximation répétés
– Neutralité spectrale garantissant une réponse précise du cube sous toutes conditions d’éclairage
– Valeurs de référence permettant le contrôle et le réglage des paramètres des fichiers RAW
– Face noire pour le contrôle des zones d’ombre avec un trou pour l’obtention du noir absolu
– Correction instantanée des couleurs par l’utilisateur grâce à la mesure de la température de couleur
– Ajustement précis des basses et hautes lumières de tout fichier RAW
– Parfait pour toutes prises de vue (intérieur ou extérieur) et en studio avec des sources multiples
– Idéal pour les fichiers RAW , mais également adapté à la correction des images des fichiers JPG

– Disponibilité immédiate, Prix public conseillé 59 euros TTC
Advertisements

Ailleurs sur le web