Licence 3G : le point sur la situation de Free

Licence 3G : le point sur la situation de Free

Iliad, maison mère de Free, semble plus proche que jamais de
décrocher la 4ème licence 3G qui sera bientôt distribuée par le gouvernement. Le point
sur la situation, à l’approche de la date limite de dépôt de candidatures.

Publié le 22 mai 2009 - 10:43 par La rédaction





Free devrait se lancer sans partenaires
D’annonce en annonce, d’interview en interview, les dirigeants de Free semblent s’approcher
de plus en plus de la licence 3G tant sur le plan décisionnel que vis-à-vis de
la concurrence éventuelle. Après avoir annoncé vouloir diviser les factures numériques
des foyers français par deux, les dirigeants d’Iliad confirment le projet de l’entreprise
pour le marché mobile, à l’image de Thomas Reynaud, directeur financier, qui a annoncé
en milieu de semaine : « Nous avons toutes les ressources pour réussir
seul. Nous avons tous les actifs en place pour réussir sur ce marché ». Le
fournisseur d’accès à internet devrait donc relever le défi seul, sans partenaire
économique économique ou industriel ce qui lui garantirait une liberté et une autonomie totales.

Les consommateurs interrogés sur des potentielles offres
Free

Dans la semaine, le site web PCInpact a publié un sondage de Maximiles-BVA
mettant en scène une offre de services mobiles que Free pourrait proposer pour connaître les réactions des clients potentiels. Les consommateurs auraient été interrogés sur leurs préférences face à des
offres proposant 1000 minutes (plus de 16h) de communication, 1000 SMS et MMS
inclus, accès internet en hors forfait, engagement ou non, mobile inclus ou non, etc. Ce sondage détaillé
pourrait donner une indication supplémentaire sur le projet de Free mais le
cabinet d’études n’a pas confirmé si le FAI était ou non derrière
cette commande. En effet, cette démarche pourrait aussi bien venir de Free que
de ses concurrents qui se préparent à accueillir un nouveau venu sur le marché.

Les candidats définitifs à la licence 3G devrait être connus
le mois prochain

Pour rappel, l’Arcep devrait clôturer le dépôt des candidatures le 30 juin 2009
mais le Gouvernement n’a pas encore déterminé le prix final auquel seront
proposées les fréquences composant la 4ème licence 3G. Une étude est en cours. Enfin,
si Free semble avoir les moyens et la volonté de se lancer sur le marché mobile
avec une licence 3G qui lui permettrait de concurrencer les trois opérateurs mobiles
français historiques, elle ne devrait pas être seule candidate. En effet, la
récente interview du président Geoffroy Roux de Bézieux qui évoquait la
possibilité de s’intéresser à la 4ème licence 3G, a placé Virgin Mobile dans la liste des candidats éventuels. De plus, Numericable avait déjà annoncé également son intérêt il y
a tout juste un an.

Advertisements

Ailleurs sur le web