Psystar et l’affaire des Hackintosh

Voilà une histoire qui dure depuis plus d’un an. Assignée en justice par Apple le 3 juillet 2008, la société Psystar s’était faite connaître en vendant des PC tournant sous Mac OS X, et cela depuis le mois d’avril. Longue à la détente, la marque à la Pomme s’était finalement décidée à passer à l’offensive et avait attaqué Psystar pour violation de contrat de licence du système d’exploitation. Rappelons-le, celui-ci stipule que Mac OS X ne peut être installé que sur un Mac.
 


Psystar contre-attaque

Psystar ne semblait pourtant pas s’être résignée et, peu de temps après le dépôt de plainte d’Apple, la société avait demandé au même juge qui avait instruit la plainte « Burst » dans l’affaire de l’iPod d’instruire sa propre affaire. À l’époque, nous avions souligné qu’en procédant de cette manière, Psystar semblait bien vouloir obtenir gain de cause dans cette affaire, d’autant plus que ce fameux juge avait donné raison à Burst contre Apple.


Psystar demande la faillite

Alors que nous étions toujours en attente de jugement, voilà que Psystar a demandé, la semaine dernière, à être placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. On soulignera que les dettes de la société dépasseraient les 257 000$.
Officiellement, les responsables de Psystar attribuent cette demande de faillite à la crise et à la baisse de la consommation aux États-Unis.
Officieusement, on sait depuis le début de l’affaire que le cloneur redoutait un procès coûteux. Or, c’est exactement la stratégie qui a été utilisée par le service juridique d’Apple qui a multiplié les procédures.


Vers une reprise de l’activité ?

Placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, l’activité commerciale de Psystar va se poursuivre dans les semaines et mois à venir. Pendant ce laps de temps, la société sera contrainte de restructurer l’entreprise et de chercher un accord avec ses créanciers. De plus, davantage de transparence sur son fonctionnement et son financement sera exigée.


Psystar : Apple en position de force

Désormais, Psystar n’a plus les moyens de lutter face à Apple et la lumière va être faite sur le fond de l’activité du cloneur. Ainsi, les avocats d’Apple auront l’opportunité de voir s’il s’agissait de l’oeuvre d’un individu isolé ou si un structure plus importante se cache derrière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here