Microsoft-Yahoo : Bientôt sous le coup d'une procédure anti-trust ?

Microsoft-Yahoo : Bientôt sous le coup d’une procédure anti-trust ?

Alors que Microsoft et Yahoo viennent de sceller un partenariat
« anti-Google » qui les unit pendant au moins 10 ans, les autorités
anti-trust risquent de s’y intéresser de très près.

Publié le 6 août 2009 - 10:20 par La rédaction

L’accord entre Microsoft et Yahoo dans le détail
Yahoo ! et Microsoft ont confirmé mercredi dernier leur partenariat annoncé un peu plus tôt par la presse.

En voici les grandes lignes :
– la durée de l’accord sera de 10 ans
– Microsoft pourra se servir d’une licence exclusive pour utiliser la technologie de recherche Yahoo !
– Bing sera intégré aux pages Yahoo !
– Yahoo ! commercialisera mondialement les espaces publicitaires des
deux compagnies tandis que la plateforme Microsoft AdCenter restera en
place pour le moteur de recherche
– Microsoft rémunérera le trafic généré par le réseau Yahoo ! à hauteur
de 88% des recettes publicitaires pour les 5 premières années

– Microsoft garantira les revenus de Yahoo ! dans chaque pays durant 18 mois après son implantation
 

Publicité
 

Concrètement, le partenariat entre Microsoft et Yahoo ! démarrera pour
une durée de 10 ans dans un premier temps. Microsoft intégrera Bing au
réseau Yahoo et rémunérera cette dernière à hauteur de 88% des recettes
publicitaires générées par le trafic apporté pendant les 5 premières
années. De plus, Yahoo ! sera en charge de la commercialisation
mondiale des espaces publicitaires du réseau des deux compagnies.


Yahoo – Microsoft : Sous le coup de la violation de la loi anti-trust ?

Cet accord touchant deux domaines stratégiques de la toile (la recherche en ligne et la publicité sur internet), il y a désormais fort à parier pour que les autorités anti-trust viennent y mettre leur grain de sel.

Si l’administration fédérale n’a pas encore émis de commentaires spécifiques sur le sujet, certains experts juridiques commencent à mettre en lumière certains risques de déséquilibre concurrentiel.
 

Dans cette guerre Google vs Yahoo – Microsoft, les autorités vont étudier en tout premier lieu la nouvelle redistribution en termes de part de marché sur le « search marketing » aux Etats-Unis : 65% pour le premier acteur qui garde une longueur d’avance et 28% pour le nouveau duo. Pour David Balto, un ancien responsable de la Federal Trade Commission cité dans Business Week, Microsoft et Yahoo peuvent s’attendre à une « rude bataille » avec les régulateurs.

Voilà donc une affaire qui devrait faire couler encore beaucoup d’encre sur la toile. On notera que des menaces de procédures ant-trust planaient déjà fin 2008 quand Google et Yahoo tentaient un rapprochement pour faire fuir Microsoft. Pour l’heure, en Europe, ce sont davantage les parties Windows et Internet Explorer de Microsoft qui restent sous la surveillance de la Commission européenne.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *