Panasonic Lumix GF1 : mini par sa taille, grand par ses capacités

Panasonic Lumix GF1 : mini par sa taille, grand par ses capacités

Panasonic annonce le nouveau micro 4:3, le Lumix DMC_GF1, un appareil très compact malgré la présence d’un véritable capteur de reflex. AF véloce, nettoyage du capteur, optiques compactes, vidéo HD 720p….

Publié le 2 septembre 2009 - 7:35 par La rédaction

Publicité

Mini, léger… mais le Panasonic GF1 fait le maximum
Le format du GF1 est proche de l’Olympus Pen E-P1 et bien plus compact que ne l’étaient les G1 et GH1, ses prédécesseurs avec lesquels il va cohabiter. Le Lumix GF1 est 35% plus compact que le G1 et 26% plus léger avec un poids de seulement 285grammes. D’ailleurs, les soucieux de la portabilité de leur appareil seront ravis d’apprendre la sortie d’un objectif ultracompact de type pancake de 20mm et lumineux (F1,7) qui, de son côté, ne pèse que 100 grammes.

Un compact vraiment compact, un vrai, avec un capteur de reflex
Le GF1 parlera à tous ceux qui sont frustrés de la qualité d’image de leur compact, mais qui ne souhaitent pas pour autant basculer du côté des reflex, et ils sont nombreux ! Selon l’étude menée par Panasonic, ce sont 20% des possesseurs de compacts qui aimeraient acheter un reflex, mais sans franchir le pas pour des raisons diverses, à commencer par l’encombrement et la complexité supposée de leur fonctionnement. Les DMC-G1 et DMC-GH1 donnaient en début de réponse en permettant de monter des optiques très compactes, au cercle optique très réduit grâce au faible tirage de la monture Micro 4:3… mais voilà, les boîtiers en eux-mêmes étaient encore trop volumineux en comparaison avec les reflex les plus compacts actuellement sur le marché. Le Lumix GF1, comme l’Olympus Pen E-P1, remet les pendules à l’heure et, avec le petit objectif 20mm pancake vissé sur la baïonnette, le GF1 est vraiment compact. Nous y sommes enfin.

12 mégapixels et 4 choix de format

On retrouve un capteur bien connu de nos services dans le GF1 puisqu’il s’agit du même Live MOS qui équipe le G1 depuis un an. Avec ses 12 mégapixels, de format natif 4:3, c’est le double processeur Venus Engine HD qui est à la tâche pour supprimer le bruit inhérent aux hautes sensibilités. Le GF1 autorise 4 formats de photos différents :
– le 4:3 : c’est le format natif du capteur

– le 3:2 : c’est e format traditionnel photo reflex et argentique, obtenu par rognage du haut et du bas
– le 16:9 : joli format panoramique obtenu par le même recadrage
– le format 1:1 : ce format carré typé moyen format est une nouveauté sur un Lumix.

Menu « mes couleurs »
Ludique, me GF1 l’est assurément et il dispose d’un mode de prise de vue que l’on atteint par la bague de commande intitulé « Mes couleurs », sur lequel nous allons pouvoir jouer sur le rendu des couleurs : standard, nature, couleurs chatoyantes, nostalgique, noir et blanc, dynamique,… et personnaliser ses réglages selon nos préférences si on le souhaite.

LumixGF1, le roi du bokeh
Au rayon des fonctions photo ludiques, mais qui fonctionnent et qui vont plaire aux venus du compact numérique : la fonction qui permet de faire se détacher le sujet sur un arrière-plan flou. Signe de grande maîtrise photographique, la profondeur de champ réduite est, pour beaucoup, un signe de photo réussie. Le GF1 propose de positionner une cible sur le sujet à rendre net et voilà ! ça marche très bien et surtout avec le pancake 20mm qui, rappelons-le, ouvre à F1,8 ce qui facilite la manoeuvre puisque la profondeur de champ dépend en grande partie de l’ouverture. En vidéo, on trouve un curseur qui permet de régler, de manière progressive, le bokeh d’arrière-plan, de plutôt net à très flou. Voilà qui va parler aux débutants.

AF du GF1
L’autofocus du Panasonic Lumix DMC-GF1 a été conçu pour faire une mise au point plus précise que les habituels systèmes par détection de phase, mais tout en restant très réactif. Ainsi, l’AF du GF1 fait le point en 0,3s. Cela se vérifie lors de l’utilisation sur le terrain : dans le cadre de notre prise en main, l’AF du GF1 s’est révélé être vraiment réactif, comme rarement vu sur un compact.

SWF
On pourra regretter l’absence de stabilisation mécanique par translation du capteur, le choix opéré par Olympus pour son Pen E-P1. En effet, ce ne sont pas tous les objectifs qui sont stabilisés…. Par contre, on retrouve le système SWF (Super Wave System) de nettoyage du capteur, mis au point par Olympus lors de l’émergence des reflex numériques presque abordables, et emprunté par Panasonic. Le système vibre à très haute fréquence, 50 000 fois par seconde pour chasser les poussières qui auraient osé squatter le capteur Live MOS du GF1. On connaît le système, il a fait ses preuves.

Vidéo 720p

Si son aîné le G1 s’est fait brocardé à juste titre du fait de son absence de vidéo injustifiée, si ce n’est pour laisser la place au GH1, le pro de la vidéo en Full HD, le compact GF1, lui, assure des séquences vidéos au format 720p, soit 1280 x 720 pixels. Le son est mono uniquement bien que retranscrit en Dolby Digital. Les automatismes intelligents restent disponibles en vidéo et un mode très bien conçu de maîtrise de la profondeur de champ aidera les débutants à faire leur réglage d’ouverture. On peut enregistrer au choix en AVCHD et en Motin JPEG, mais Panasonic recommande le format AVCHD Lite pou deux raisons :
– une meilleure qualité d’image
– des séquences deux fois plus longues sont possibles

Ecran et viseur externe

On retrouve ici le bel écran 3″ de 421 000 pixels qui est un bonheur à utiliser…. tant que le soleil ne se montre pas trop vaillant, car en pleine luminosité, l’écran est à la peine. Il n’est pas articulé hélas, mais cela aurait nuit à la compacité de l’ensemble. On peut connecter un viseur optionnel (200 euros….) sur la riffe porte-flash du boîtier. ce viseur est :
– électronique

– articulé sur 90° pour le confort ou les cadrages acrobatiques
– LiveView
– fluide : rafraichissement de 60 i/s
– d’un grossissement de 1,04x, soit 0,52x sur un appareil 35mm
– en option et tarifé un peu cher vu qu’il est vraiment souhaitable en pleine luminosité

Nouvelles optiques

C’est au mois d’octobre que le Panasonic GF1 sera disponible en magasins dans ses 4 coloris : rouge, noir, argent et blanc. Il sera accompagné de deux nouvelles optiques Micro 4:3 :
.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *