Sony Alpha 850 supporté, Sony Alpha 900 amélioré
DxO Optics pro évolue à nouveau pour accueillir dans sa gamme de reflex
supportés, le nouvel appareil Sony Alpha 850, à capteur full frame de 24 mégapixels, très proche
de l’Alpha 900 en tous points. Justement, le traitement des photos de son grand
frère, l’Alpha 900, a fait l’objet d’une révision et bénéficie d’un nouvel
algorithme de traitement des photos en haute sensibilité avec une meilleure
gestion du bruit. Attention, ces deux boîtiers sont supportés par la version
Elite, deux fois plus chère que la pro, bien qu’identique : les deux versions
ne se distinguent que par les appareils qu’elles gèrent.

Le Sony Alpha 850 est désormais supporté par Dxo Optics Pro 5.3.5

Nouveaux objectifs et nouveaux modules
Parallèlement au support de ce nouveau full frame Sony, la
nouvelle version 5.3.5, de Dxo Optics Pro intègre 85 nouveaux modules
permettant chacun de développer et corriger les photos d’un couple
appareil-objectif. Particulièrement sujet aux déformations et au vignettage du
fait de sa grande amplitude de 15x, l’objectif Tamron AF 18-270mm F3,5-6,3
Di-II VC LD Aspherical Macro, fait son entrée dans l’application avec les
reflex suivants :
– Sony Alpha A100, A200, A300, A350, A700 et A850,
– Nikon D80, D90, D300, D700, D3, D3x, D5000,
– Canon 40D, 50D, 500D, 1Ds Mark III, 5D et 5D Mark II,
– Fujifilm FinePix S5 Pro,
– Pentax K200D.

Conditions de MAJ
La mise à jour est déjà disponible sur le site de DxO et tous les utilisateurs
de la solution française de développement des fichiers RAW et de correction des
défauts optiques depuis le 1er Août 2007 bénéficieront de la mise à
jour gratuite vers DxO 5.3.5. Pour les autres, la version Pro coûte 124 euros
hors taxes et la version Elite (qui supporte le Sony Alpha 850), coute 249
euros hors taxe. Bien rajouter la TVA si vous n’êtes pas professionnel. Notez
que chaque version de DxO Optics Pro inclut également le plug-in pour Photoshop
et Lightroom. La licence DxO autorise son utilisation sur deux ordinateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here