H4D : évolution du H3D
Hassemblad ne révolutionne pas son concept qui fonctionne si bien : le H4D est clairement réalisé sur la base du H3D. Pas la peine de changer une équipe qui gagne et de réinvestir dans des coûts de développement énormes même avec l’arrivée du Leica S2 sur le marché du moyen format numérique… Les H4D seront livrés avec le logiciel Phocus version 2.0.

True Focus du H4D
Le plan de netteté du H4D, avec le système « True Focus », s’adapte pour suivre le mouvement de l’appareil quand on a fait le point sur le sujet ne se trouvant pas exactement au centre de l’image puis que l’on recompose son cadrage. De cette façon, la légère parallaxe induite par ce mouvement ou le décalage en profondeur sont compensés par l’appareil pour une mise au point la plus fine possible, car, avec des résolutions aussi puissantes que 60 mégapixels et une surface sensible aussi grande que celle d’un moyen format, le moindre décalage de mise au point saute vite aux yeux. Ce système est une parade aux systèmes autofocus multipoints qui, selon Hasselblad, sont peu pratiques en photographie de studio.

 
Processeur APL
APL, pour Absolute Positin Lock, est le doux nom de la technologie utilisée pour mesurer la vitesse angulaire de l’appareil et compsener la mise au point en conséquence puisque physiquement, recomposer son image fait s’éloigner le sujet du capteur. Par la suite, le firmware du H4D affine encore cela grâce aux informations transmises par les objectifs HC ou HCD.
 

Les tarifs du H4D

Non, un Hasselblad n’est pas pour tout le monde, pros y compris. Voici les tarifs des H4D :
– H4D-50 : 50 mégapixels, disponible en novembre au prix de 19 990 euros. (remplacera le H3DII-50)
– H4D-60 : 60 mégapixels, au prix de 29 990 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here