Nikon D3s : l'évolution du D3 franchit la barre des 100 000 ISO

Nikon D3s : l’évolution du D3 franchit la barre des 100 000 ISO

Publié le 14 octobre 2009 - 6:29 par La rédaction
nikon_D3s_150

Nikon fait évoluer son reflex pro, le D3, avec le D3s qui se joue de la pénombre en franchissant la barre des 100 000 ISO et en gagnant au passage la vidéo HD.



Nikon D3s : évolution du D3
Comme le D300s par rapport au D300, le D3s est une évolution du D3 qu’il va remplacer. Il en reprend l’essentiel à commencer par le robuste boîtier en alliage de magnésium et sa tropicalisation poussée et y ajoute une sensibilité encore plus élevée que le D3 qui se distinguait sur ce plan là ainsi que la vidéo HD en 720p, qui est aujourd’hui une réponse à la demande de certains photographes professionnels qui doivent ramener quelques vidéos pour accompagner leurs photos ; convergence…


On reconnaît les traits du D3 : le D3s en est une évolution.

102 400 ISO
Nikon franchit un cap dans les hautes sensibilités. En effet, quand, il y a deux ans, Nikon créait la surprise en annonçant un reflex numérique Full Frame, le D3, qui atteignait la sensibilité folle à l’époque 25 600 ISO. Le D3s franchit aujourd’hui allègrement la barre des 100 000 ISO en mode Hi-3. Le gain avéré par l’équipe Nikon avec le D3s par rapport au D3 en termes de qualité d’image serait de 1,5 EV. Ainsi une photo prise à 12 800 ISO serait de meilleure qualité avec le D3s qu’une photo prise avec le D3 originel à 6400 ISO. En natif, le D3s offre une sensibilité maximale de 12 800 ISO qui peut être poussées dans les modes Hi-1 (25600 ISO), Hi-2 (51200 ISO) et Hi-3 (102400 ISO). Quels résultats espérer à 102 400 ISO ? Naturellement, comme nous avons pu le voir sur les premières photos prises par le D3s dans cette sensibilité extrême, la photo présente un grain bien visible et c’est compréhensible mais cette position peut sauver de nombreuses photos en très basse lumière.

100 000 ISO : pour quoi faire ?
Franchir le seuil des 100 000 ISO ouvre de nouvelles perspectives et de nouvelles applications à l’utilisation d’un reflex numérique, comme pour certains métiers qui ont besoin de voir la nuit. Ce progrès permet de reculer encore un peu plus le moment où, en photo d’intérieur, on doit utiliser son flash et permet donc de profiter encore un peu plus de la lumière ambiante. Pour illustrer ces aptitudes à voir la nuit, la campagne de lancement mondiale du Nikon D3s a été confiée (cocorico !) à Vincent Munier, immense photographe animalier français dont vous allez pouvoir admirer les clichés pris dans la quasi-pénombre avec le D3s.

Qualité d’image
Si Nikon a fait évoluer la sensibilité de son reflex pro de reportage, sa résolution ne progresse pas d’un seul pixel et le D3s reste bloqué à 12,1  mégapixels. Si cette résolution suffit pour publier une photo en double page d’un magazine, il n’empêche que nous aurions apprécié un petit progrès sur ce plan-là, ne serait-ce que pour autoriser quelques recadrages bien utiles quand on rentre d’un reportage durant lequel on n’a pu cadrer qu’approximativement. Nikon a utilisé ici une version édulcorée du capteur FX, Full Frame, qui équipe son D3 et revoir sa résolution aurait engendré un redéveloppement trop coûteux quand on peut gagner en sensibilité sans trop toucher au capteur en profondeur. Rappelons que les fans de très haute résolution peuvent se pencher sur le cas du D3x et de ses 24 mégapixels.


Résolution limitée à 12 mégapixels pour la bonne cause : la sensibilité qui atteint des sommets sur le D3s.


Nikon Picture Control et mesure de l’exposition

Pour aider les pros à produire les meilleures images possible le plus facilement du monde, le D3 reprend naturellement les fameux Nikon Picture Control qui autorisent des JPG optimisés sans développement ni retouche, vitale pour un professionnel pris dans le vif de l’actualité. Le processeur Expeed est à la tâche pour le traitement des images et la mesure de l’exposition matricielle sur 1005 points avec reconnaissance de scène dans une base de données est couplée à la balance des blancs et assistée de l’autofocus. Le codage se fait sur 14-bits pour des nuances fines entre les tonalités.

Taillé pour le terrain : l’antipoussière enfin adopté sur le reflex pro
Le D3 reprend le châssis du D3 : alliage de magnésium de rigueur pour obtenir un boîtier robuste sans trop gonfler le poids même si, en bon reflex pro, le D3s pèse le poids d’un âne mort ! Les joints toriques rendent le D3s weather proof et e système antipoussière (enfin !) permet de changer d’objectif sur le terrain sans ressentir l’angoisse de pourrir toute la série de photos à venir à cause d’une grosse poussière qui serait venue se glisser dans la chambre reflex. Cela manquait cruellement aux reflex pros Nikon alors que les modèles entrée de gamme en étaient équipés. C’est désormais chose faite.

Vélocité
On retrouve ici l’autofocus à 51 points avec suivi dynamique 3D du sujet dont on connaît l’efficacité. En prise de vue en rafale, le D3s atteint 9 i/s (et même 11 i/s lorsqu’il recadre les photos en « DX » avec un objectif conçu pour les capteurs APS-C).

Mode Quiet
Apparu sur le Nikon D5000, le mode Quiet (pour discrêt en bon Français) sera très apprécié de tous les photographes qui ne peuvent se permettre de se faire remarquer (photographes de plateau, filatures…). Pour photographier en toute discrétion avec le Nikon D3s, il faut passer en mode Quiet (adieu la rafale 9 i/s). Alors, le miroir est freiné à la remontée puis, comme en pose B, c’est l’utilisateur qui décide quand le miroir redescend, le temps de sortir de la pièce ou d’enrouler le reflex dans un pull ou un blouson pour étouffer le bruit du miroir qui reprend sa position initiale. Il est également freiné dans sa course à ce moment-là. Nous avons pu essayer le mode discret du D3s lors d’une prise en main et il est assez probant.


On remarque un noueau bouton « Lv » qui active la visée directe LiveView et la vidéo en appuyant sur le bouton de navigation une fois le LiveView enclanchée.

Stockage double slot CFPas de carte SD sur le D3s : le boîtier est équipé d’un double slot à carte compact flash dont la gestion du remplissage est laissée à l’initiative de l’utilisateur :
- soit copie pour plus de sécurité (comme en RAID 1)
- soit débordement pour plus d’espace de stockage : une fois la première carte remplie, le D3s enregistre sur la seconde.
- soit répartition :
  nbsp;  – Les JPG sur une carte et les RAW (NEF) sur une autre
     – Les photos sur une carte et les vidéos sur l’autre.
Vidéo HD 720p
Le D3s pourra filmer des vidéos en haute définition. Nikon reste sur le 720p quand chez Canon, l’EOS 5D MKII tourne déjà depuis longtemps en Full HD 1080p. Ce choix n’est pas forcément pénalisant en termes de qualité d’image qui reste de la HD mais devient intéressant en termes d’espace de stockage par rapport à de la vidéo 1080p. Mais qui peu le plus peut le moins et le mode 720p est aussi disponible sur les appareils qui filment en 1080p. Le Nikon D3s tourne donc ses vidéos en 720p (1280 x 720 pixels) à la cadence de 24 i/s. Si le son de base enregistré par le D3s n’est qu’en mono, on peut brancher un micro stéréo sur une prise Jack 3,5mm prévue à cet effet. En vidéo aussi, le D3s pourra être utilisé en très hautes sensibilités avec le mode éponyme qui donne au boîtier la lattitude d’adapter sa sensibilité parmi une plage qui s’étend de 6400 ISO à 102 400 ISO. On pourra donc filmer dans une pénombre naissante avec le D3s comme nous pourrons le voir dans les films présentés par Vincent Munier dans le cadre du lancement du D3s.

Ergonomie
Nikon a profité de la révision du D3 pour modifier quelques détails ergonomiques bienvenus comme le bouton Liveview qui fait son apparition : il ne sera donc plus nécessaire de passer par la bague de choix du mode drive activer la visée directe sur l’écran LCD (toujours le magnifique écran 3″ 920 000 pixels du D3 et du D300s). Un bouton « info » fait aussi son apparition tout comme une prise casque (reflex vidéaste oblige !). Enfin, la sortie HDMI passe d’un HDMI classique en mini-HDMI.

Prix et disponibilité du Nikon D3s
C’est vers fin novembre début décembre 2009 que Nikon livrera ses premiers D3s. Actuellement, le D3 classique est en cours de déstockage et sera complètement remplacé par le D3s. Son prix de vente officiel est de 5200 euros, mais le D3s sera commercialisé 4999 euros dans les réseaux de distribution partenaires de Nikon.

Principales caractéristiques du Nikon D3s
- 12 mégapixels
- Full Frame (monture FX)
- jusqu’à 6400 ISO (modes étendus jusqu’à 102 400 ISO)
- Vidéo 720p à 24 i/s
- Rafale à 9 i/s (11 i/s en cadrage DX)
- AF 51 points multi-Cam 3500 avec suivi 3D dynamique du sujet
- Codage 14-bit
- processeur Expeed
- Nikon Picture Control
- LiveView
- Ecran 3″ de 921 000 points et 170° angle de vision
- sortie mini-HDMI
- Prix de vente : 4999 euros


Ailleurs sur le web

Information relative

Ouragan Sandy : les images du phénomène depuis l’espace avec le Nasa
Nikon School 2 : un second espace de formation photo à Paris
Alinka Echeverria et Xiao Zhang, lauréats du prix HSBC pour la photographie 2011



Article précédent
«
Article suivant
»