Rapport de l'Afsset sur les ondes électromagnétique : rien de nouveau

Rapport de l’Afsset sur les ondes électromagnétique : rien de nouveau

L’Affset a publié ce jeudi un rapport d’étude concernant les
ondes électromagnétiques. Un nième rapport français qui rejoint les autres,
avec les mêmes révélations et les mêmes conclusions.

Publié le 16 octobre 2009 - 9:21 par La rédaction





Ondes électromagnétiques : nouvelle étude, nouveau rapport
L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail a
publié ce jeudi le rapport d’étude exposant ses conclusions face à la dangerosité
des ondes électromagnétiques et plus particulièrement celles des téléphones
portables. Force est de constater que les conclusions de l’Affsset rejoignent
la grande majorité des rapports officiels qui indiquent depuis quelques années que,
si la dangerosité des ondes n’est pas prouvée, aujourd’hui, mieux vaut prendre
quelques précautions et éviter la surexposition.

L’Afsset choisit une méthodologie originale
Saisie en 2007 par les ministères en charge de la santé et de l’environnement,
l’Afsset avait entamé un long travail de recherche et d’étude. L’agence a
missionné un groupe de travail composé d’experts afin de réaliser un rapport
global des études scientifiques menées jusqu’à présent dans le monde entier et établir
ainsi un document « à jour des connaissances scientifiques » et « actualiser
son avis sur les effets biologiques et sanitaires de la téléphonie mobile, et
de l’étendre à l’ensemble du domaine des radiofréquences. »

Enfin, plusieurs points ont été mis en avant afin d’assurer l’utilité du travail :
– la prise en compte de l’ensemble des radiofréquences et pas seulement de la téléphonie
mobile
– le regard porté sur la question de l’hypersensibilité électromagnétique
– la multidisciplinarité du groupe de travail, qui intègre notamment des
experts du domaine des sciences humaines et sociale
– la présence d’un observateur du milieu associatif aux réunions du groupe de
travail

Extraits non exhaustifs des conclusions de l’Afsset
« Le rapport de l’Afsset met en évidence l’existence d’effets des
radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine
d’études expérimentales considérées par l’Afsset comme incontestables.
Néanmoins aucun mécanisme d’action entre les radiofréquences et les cellules
pour des niveaux d’exposition non thermique n’a été identifié à ce jour. »

« Afsset souligne néanmoins que dès lors qu’une
exposition environnementale peut être réduite, cette réduction doit être
envisagée, en particulier par la mise en oeuvre des meilleures technologies
disponibles à des coûts économiquement acceptables. Ce potentiel de réduction
existe s’agissant de l’exposition aux radiofréquences. Il peut concerner par
exemple le recours à des téléphones mobiles de faible DAS, l’abaissement des
niveaux d’exposition dans les zones présentant les intensités les plus fortes,
la mutualisation des émetteurs, ou encore l’usage modéré des technologies sans
fil. »

Téléchargement de l’intégralité du rapport de l’Afsset
Le rapport, la note de synthèse ainsi que l’avis de l’Afsset sont consultables
et téléchargeables sur cette page : http://www.afsset.fr/index.php?pageid=415&newsid=497&MDLCODE=news

Publicité

Ailleurs sur le web