En savoir plus sur le canon EOS 1D MKIV : lire « Canon EOS 1D MKIV : la machine de guerre Canon » ou téléchargez la fiche technique officielle du Canon EOS 1D MKIV.


La filiation est évidente avec l’EOS 1D, MKII, puis MKIII. Le châssis est bien né, la prise en main parfaite, le gros bébé est le boîtier pro chez Canon et cohabite avec la version studio ou haute résolution, l’EOS 1Ds MKIII. Le 1D MKIV est taillé pour l’action avec un AF de course et une rafale de 10 i/s.

Canon a conservé le format un peu hybride « APS-H » qui permet d’allier une surface plus grande que celle des capteurs APS-C et un coefficient d’allongement de focale mesure, de x1,3, qui permet aux photographes animaliers ou de sport par exemple de gagner 30% de longueur focale avec leurs objectifs. Ce nouveau CMOS est un 16 mégapixels, est doté du codage 14-bit et monte en sensibilité jusqu’à 12800 ISO en natif et 102 400 ISO en mode H comme le Nikon D3s, son concurrent frontal.


Les habitués de l’univers Canon EOS professionnel seront en pays de connaissance avec les commandes du 1D MKIV.

En savoir plus sur le canon EOS 1D MKIV : lire « Canon EOS 1D MKIV : la machine de guerre Canon » ou téléchargez la fiche technique officielle du Canon EOS 1D MKIV.



Châssis en alliage de magnésium, renforcement de l’étanchéité au ruissellement et à la poussière par 76 joints toriques, l’EOS 1D MKIV est un baroudeur taillé pour le terrain.

Il est beau, il est pro, il est puissant, il est…. à 5299 euros TTC. Pourtant, Canon commercialise l’EOS 1D MKIV 4999 $ outre-Atlantique, ce qui représente 3500 euros HT chez nous alors qu’un pro l’achètera environ 4300 euros HT. Les clients et distributeurs Canon français apprécieront.

2 processeurs DIGIC IV sont à la tâche ici pour booster les performances avec un autofocus ultra rapide, doté de 45 points dont 29 collimateurs en croix, une cadence de prise de vue en rafale atteignant 10 i/s sur 121 vues en JPG et 28 en RAW, un traitement de lissage du bruit puissant pour assurer des photos décemment propres sur les hautes sensibilités vers 12800, 25600 ISO, sensibilités auxquelles le concurrent, le Nikon D3s offre des résultats surprenants, mais avec un capteur plus grand en taille (Full Frame contre APS-H ici) et de résolution moindre, 12 mégapixels contre les 16 du Canon.


On retrouve le bel écran de 3″ et 921 000 points. Le Live View est au menu du 1D MKIV, il faut dire qu’il offre l’enregistrement vidéo en full HD 1080p à 24, 25 ou 30 i/s. Le photographe-cinéaste garde le contrôle total de l’exposition en mode vidéo pour maîtriser la profondeur de champ et réussir les effets qui font l’intérêt de la vidéo sur reflex, autrement plus ardue à réussir qu’avec une caméra dont c’est la tâche première.


La sortie HDMI trouve ici tout son sens grâce à la vidéo 1080p. On remarque la prise micro, car, en effet, le micro intégré n’enregistre le son qu’en mono et il faudra monter un microphone externe pour capter un son stéréo.

En savoir plus sur le canon EOS 1D MKIV : lire « Canon EOS 1D MKIV : la machine de guerre Canon » ou téléchargez la fiche technique officielle du Canon EOS 1D MKIV.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here