Internet mobile 3G : Orange réagit, l'Arcep menace

Internet mobile 3G : Orange réagit, l’Arcep menace

Le scandale des super-factures Orange et l’accumulation des
cas a fini par faire réagir l’Arcep. En même temps, Orange tente de gérer la
situation. Le point sur la situation.

Publié le 21 novembre 2009 - 11:57 par La rédaction





Facturation 3G : Orange réagit
Suite aux factures déraisonnables reçues par certains clients Internet mobile
Orange (voir les super-factures Orange 3G), l’opérateur réagit et propose une série de mesures préventives
destinées, pour le moment, aux professionnels. 4000 clients pro sont ainsi
concernés. L’opérateur prévoit de bloquer les factures professionnelles
dépassant le seuil de 200 euros et de contacter directement les clients concernés.
Ceux-ci seront donc mieux informés sur leur utilisation des offres 3G ce qui
devrait éviter l’apparition de nouvelles factures à quatre zéros ou plus. En
parallèle, l’opérateur mobile lance de nouvelles offres mieux définies,
destinées aux particuliers. Avec ses nouveaux forfaits 3G+ Internet Everywhere
Forfait 1Go et Forfait bloqué
, Orange change radicalement son orientation marketing et met
en avant la limitation des forfaits. Voilà un bon début.

L’Arcep pourrait s’en mêler
En même temps, Jean-Ludovic Silicani, président de l’Arcep, présent cette semaine
au colloque DigiWorld Summit à Montpelier, a lui aussi réagi et s’est prononcé
sur la situation : une meilleure maitrise de la consommation et une éventuelle
proposition de loi sont au programme. Le président de l’Autorité de régulation
a ainsi déclaré : « Les opérateurs ont une obligation morale de
garantir au consommateur de disposer des moyens de maîtriser sa dépense. […] Si
cette obligation morale n’est pas remplie par les opérateurs, l’Autorité
n’hésitera pas à proposer qu’elle soit inscrite dans le droit. » En clair,
si les opérateurs ne font pas assez d’effort pour informer les consommateurs et
éviter ces factures déraisonnables, ils pourraient à terme répondre à des
contraintes imposées par la loi. Une meilleure réglementation pourrait être une
solution efficace cependant, à notre connaissance, aucun projet du genre n’est
à l’étude pour le moment.

Advertisements

Ailleurs sur le web