SFR dévoile ses projets face à une couverture 3G insuffisante

SFR dévoile ses projets face à une couverture 3G insuffisante

SFR revient sur le sujet de la couverture 3G et promet de
rattraper son retard d’ici 3 ans afin d’atteindre un taux de 98%. En attendant,
place au femto-cell facturé au consommateur.

Publié le 25 novembre 2009 - 12:01 par La rédaction





SFR satisfait, pas l’Arcep
SFR a de quoi se réjouir. Le nombre d’abonnés mobile de l’opérateur a crû cette
année de 1,145 million pour atteindre 14,413 millions (sur 20,2 millions de
clients mobile SFR). SFR possède ainsi une part de marché sur la croissance
nette abonnés mobile de 36% sur les 12 derniers mois. Mais tout n’est pas rose
chez le deuxième opérateur mobile français. Contrairement à ce qu’il avait été
convenu lors de l’acquisition de la licence 3G, SFR n’a pas encore atteint le
taux de couverture 3G demandé (entre 98 et 99% du territoire) et l’Arcep n’a
pas manqué de le rappeler récemment (SFR et Orange ne respecteraient pas leurs
obligations
).

Une couverture 3G de 98% avec 3 ans de retard chez SFR
Si le taux de couverture du territoire en 3G par SFR avoisine plutôt les 80%
aujourd’hui, force est de constater que l’opérateur est loin du compte. Pour remédier
à cela, le PDG du groupe, Frank Esser, a annoncé dans un communiqué que d’ici
2012, la couverture devrait passer à 98%, ce qui implique donc un retard de 3
ans qui pourrait engendrer des pénalités sous la forme d’amendes. En attendant, SFR comble le vide avec des offres payantes proposant l’extension de la couverture 3G à domicile grâce au femto-cell.

SFR tente d’améliorer la couverture 3G individuellement avec
le femto-cell

Première en France, avec la nouvelle offre SFR Home 3G, le mobile passe par le
réseau fixe : nouvelle illustration de la convergence fixe-mobile. Les clients mobile SFR ne bénéficiant pas d’une qualité de
réception optimale à leur domicile peuvent désormais bénéficier de la solution
Home 3G. Les appels en émission et en réception des mobiles
du foyer transiteront alors via la connexion haut débit ADSL du foyer, quel que
soit le fournisseur d’accès internet grâce
au boîtier femto-cell (mini-relais 3G) commercialisé par l’opérateur. Celui-ci peut ainsi se vanter de pallier l’absence d’une couverture
3G complète sauf qu’ici c’est le client final qui en paye le prix, l’offre Home 3G
étant facturée.

Advertisements

Ailleurs sur le web