Resident Evil Darkside Chronicles sur Wii, l'horreur à notre porte

Resident Evil Darkside Chronicles sur Wii, l’horreur à notre porte

Après un premier opus pas vraiment glorieux, Capcom se risque à nouveau à proposer aux possesseurs de Wii un rail shooter basé sur l’univers de Resident Evil. Verdict complet.

Publié le 8 décembre 2009 - 14:52 par La rédaction

Encore un peu de Resident Evil sur Wii
C’est à la fin de l’année 2007 que Capcom publiait sur Wii Resident Evil : The Umbrella Chronicles, un rail shooter ambitieux, basé sur la lucrative licence Resident Evil. Un jeu moins arcade dans son principe qu’un The House of the Dead Overkill, mais malheureusement moins dynamique, moins profond, et moins bon tout simplement. Si le premier reprenait des éléments scénaristiques et des lieux communs à Resident Evil 0, 1 et 3, ce Darkside Chronicles se base principalement sur Resident Evil 2 et Code Veronica, en distillant ici et là quelques petites scènes inédites comme une mission en Amérique du Sud mettant en scène Leon Kennedy et Krauser ou encore l’opération Javier.
 
 
Publicité
 
Un manque de punch évident
Capcom se devait donc de revoir sa copie avec ce second opus, et les développeurs ont eu l’excellente idée de supprimer l’utilisation du nunchuck, qui servait dans le premier opus à déplacer de manière très anecdotique le regard du personnage. Les développeurs ont donc dynamisé un peu l’ensemble en simulant des effets de panique avec de nombreux mouvements de caméra (un peu trop parfois d’ailleurs) et le principe du jeu se cantonne donc désormais à pointer son écran, en attendant qu’une horde de zombies affamés osent s’y aventurer et les exterminer à grands coups de headshots. Un bon point donc, même si l’on regrette encore et toujours une terrible lourdeur dans le gameplay, tout  comme lors des quelques séquences narratives, trop lentes et trop longues. Un manque de punch global moins évident que dans le premier opus, mais qui pénalise encore un peu trop le gameplay de ce Darkside Chronicles.
 
 
L’extermination de zombies est le coeur même de ce Darkside Chronicles
 
Des ajustements bien sentis
Techniquement, le soft offre quelques jolies séquences, mais l’ensemble reste encore un peu trop léger, même pour une Wii. Le soft regorge toujours de bonus à récupérer au fil des niveaux, et les fans apprécieront ainsi la possibilité de découvrir des textes, des personnages ou encore des costumes alternatifs et de les visionner dans une section dédiée. On l’a dit, le gameplay a subi une refonte intéressante avec la mise au placard du Nunchuck, et toutes les commandes se retrouvent donc désormais apposées à la Wiimote. Ainsi, si l’on ouvre le feu en pressant la touche B, la croix directionnelle permettra pour sa part de stocker les différentes armes disponibles, et l’on pourra ainsi passer de l’une à l’autre en une petite seconde. Le rechargement s’effectue pour sa part en visant en dehors de l’écran. Le jeu offre toujours la possibilité d’upgrader les armes de son choix en fin de stage en fonction des prouesses réalisées en cours de jeu.
 
 
 
Les plus perspicaces auront reconnu Leon dans son uniforme du Racoon Police Department
 
Une expérience à vivre en duo
Bien que principalement destiné aux fanatiques de la série, le soft réserve toutefois quelques jolies phases de jeu, notamment certains affrontements contre les boss, que même les néophytes sauront apprécier à leur juste valeur. Le jeu est évidemment jouable à deux joueurs en simultané, et au vu de l’intelligence artificielle assez cadavérique du personnage contrôlé par le CPU lorsque l’on joue seul, nous ne saurions que trop vous conseiller de jouer à ce Resident Evil Darkside Chronicles en duo, sous peine de ressentir d’abord un léger ennui, la faute à un rythme trop lent, et surtout une terrible frustration, la faute à un coéquipier pas malin, source de quelques game over précipités. Pour finir, on notera une durée de vie un peu inférieure au premier opus, avec 6 heures de jeu pour voir le bout de l’aventure.
 
 
Une action que l’on aurait aimée un peu plus frénétique, et moins parsemée de phases narratives lourdes et pompeuses
 
Un bilan mitigé…encore
En résumé, si la Wii a su accueillir d’excellents représentants du genre rail shooter (comme l’excellent House of the Dead Overkill ou le moins renommé, mais tout aussi réussi Dead Space Extraction), la série Resident Evil semble avoir quelques difficultés à se plier au genre. Loin des très mauvais Resident Evil Gun Survivor des générations précédentes, ce Darkside Chronicles rehausse un peu le niveau grâce à de judicieux ajustements de gameplay et de mise en scène, mais l’ensemble se révèle toutefois encore trop mou et certains environnements restent très légers graphiquement. A réserver aux fans absolus désireux de jouer en duo, les autres attendront sagement une baisse de prix.

Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *