Samsung dévoile bada. Tout comme Google l’a fait avec Android, Nokia avec Symbian
ou encore RIM avec BlackBerry OS, Samsung se met à son tour au travail pour développer
sa propre plateforme mobile.




Samsung bada, un nouvel OS mobile débarque
Samsung a dévoilé hier à Londres sa plateforme de téléphonie mobile ouverte appelée
bada (« océan » en coréen) et destinée à nager dans le monde bien
rempli d’Android, Windows Mobile, Symbian, iPhone OS ou encore BlackBerry OS. Les systèmes d’exploitation pour smartphones auront donc bientôt un nouveau
concurrent. Si les détails de bada restent encore vagues, Samsung dépeint avec enthousiasme les contours de sa
plateforme. Parmi les premiers partenaires, le service de microblogging
Twitter, la société de location de films et de jeux Blockbuster, les
développeurs de jeux CAPCOM, EA Mobile et Gameloft.

Interactivité et services sont les piliers du système
Samsung bada

Elément en contact direct avec l’utilisateur, bada intégrera l’interface TouchWiz
de Samsung : détection de mouvement, retour par vibration et détection de
visage seront ainsi au programme. En parallèle, bada accueillera des applications
interactives sensibles au contexte à l’aide de divers détecteurs tels que les accéléromètres,
détecteurs d’inclinaison ou encore capteurs météorologiques, de proximité ou d’activité.
Enfin, une troisième couche prendra en charge l’ensemble des services tel que l’interaction
avec les réseaux sociaux, la synchronisation, la gestion de contenu et la géolocalisation. En bref, bada n’oublie rien et adopte l’ensemble des technologies qui font le succès des smartphones du moment. Comme un revers de la médaille, aucune innovation n’est au programme, à priori.

SDK Samsung bada, un système mobile tourné vers les
développeurs

Afin de reprendre la vision de la firme « un smartphone pour chacun », Samsung
bada met l’accent les fonctionnalités au service des utilisateurs. Concrètement,
bada propose un écosystème mobile complet au travers notamment d’un programme
d’accompagnement pour les développeurs. Samsung annonce de nombreuses
possibilités : des applications utilisant les fonctions de l’appareil pour
passer des appels téléphoniques, envoyer des messages ou accéder à une liste de
contacts, mais également des applications pouvant accéder aux profils des
utilisateurs et interagir avec les réseaux sociaux.
Enfin, pour générer du contenu, augmenter l’interactivité et enrichir sa plateforme,
Samsung est obligé de chouchouter les développeurs. Ainsi, le concours Samsung
bada Developer Challenge met en jeu 2 700 000 dollars.
Plus d’informations sur le site dédié: http://developer.bada.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here