Le Nikon D3s dans l’espace
Nikon annonce fièrement avoir été choisi par la NASA pour ses prochains vols à bord de la navette spatiale comme outil de collecte de documentation photographique. C’est le dernier-né de la gamme Nikon, le D3s, fort de ses 104 00 ISO, qui a été commandé en 11 exemplaires par la NASA avec 7 objectifs AF-S NIKKOR 14-24mm f/2.8G ED. Le D3s sera ensuite conservé à bord de la station ISS où se trouvent déjà des objectifs Nikkor et des flashs Nikon.

Nikon, l’espace, l’Antarctique, la nuit….
Nikon n’est pas peu fière d’avoir été ainsi choisi pour une utilisation aussi élitiste et en profite pour préciser qu’à ce jour, la Nasa a déjà collecté 700 000 photographies avec du matériel Nikon et que l’espace n’est pas forcément l’environnement le plus exigeant pour un reflex… en effet, l’Antarctique est aussi un terrain de prédilection pour les reflex pros endurants à l’image du D3s. D’ailleurs, la campagne de lancement du D3s, pour vanter l’extraordinaire sensibilité de ce full frame de 104 000 ISO, Nikon a fait appel au photographe animalier Vincent Munier.

Le tableau de chasse photographique spatiale Nikon
– 1971 : Nikon embarque sur Apollo 15 avec le FTN, un appareil dédié aux besoins de la Nasa
– 1980 : un Nikon F3 motorisé part avec Columbia.
– 1991 : La Nasa utilise des Nikon F4 puis F4s.
– 1999 : un Nikon F5 photographie les sorties extravéhiculaires autour de la navette spatiale.
– 2008 : Des D2Xs sont utilisés dans l’espace pour faire des clichés d’inspection et de maintenance.

En savoir plus sur le Nikon D3s, voir les photos de Vincent Munier prises avec le D3s et accéder au minisite du D3s.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here