Si Google a récemment épuré de manière drastique la page d’accueil de son moteur de recherche, le géant américain n’en oublie pas pour autant de promouvoir son navigateur web maison, qui a récemment fait son entrée dans le top 3 des navigateurs web les plus utilisés.
 
 
Google maximise la visibilité de Chrome
En effet, la page de démarrage de Google affiche parfois un lien pour télécharger Google Chrome, notamment lorsque l’utilisateur se rend sur le moteur de recherche avec un navigateur web autre que Chrome. Un moyen gratuit, et surtout diablement efficace pour promouvoir Chrome, la page d’accueil de Google comptant en effet plusieurs millions de visiteurs chaque jour. Google s’emploie donc à faire connaître son navigateur Chrome au plus grand nombre en maximisant sa visibilité, et ce, avant que Microsoft ne soit contrainte en début d’année prochaine de proposer via une fenêtre multi-choix le navigateur web que l’utilisateur souhaite installer sur sa machine. De plus, Google a récemment mis à disposition une version bêta de son navigateur à l’attention des utilisateurs Mac et Linux.
 
 
 
Les Anglais peuvent également depuis quelques jours, admirer d’énormes affiches publicitaires disséminées sur différents supports.
 
Une situation de monopole risquée
Cela soulève toutefois quelques interrogations, à commencer par la situation de quasi-monopole dans laquelle se trouverait Google si cette campagne venait à s’avérer (trop) efficace, et donc subir quelques soucis d’ordre juridique. De plus, la relation entre Mozilla et Google, qui reverse à Mozilla une partie des revenus publicitaires générés via le navigateur Firefox, pourrait rapidement se compliquer. Wait and see donc.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here