Facebook, Twitter et Chrome OS : principales cibles des hackers en 2010 ?

Facebook, Twitter et Chrome OS : principales cibles des hackers en 2010 ?

C’est l’éditeurs McAfee qui publie aujourd’hui un rapport concernant les cibles privilégiées des pirates informatiques en 2010. Les réseaux sociaux Facebook et Twitter arrive en tête, talonné de près par Chrome OS.

Publié le 31 décembre 2009 - 11:13 par La rédaction

Une explosion des attaques virales en 2010
Les cybercriminels pourraient donc jeter leur dévolu sur les réseaux sociaux en 2010, motivés évidemment par l’immense popularité de ces derniers. McAfee déclare que les pirates vont toujours là où il y la plus de monde, et ne choisiraient donc par leurs cibles en fonction d’éventuelles failles de sécurité à exploiter.
 
Les hackers à l’assaut des réseaux sociaux
« En 2010, nous allons assister à une forte augmentation des attaques contre
Facebook et Twitter. Les équipes techniques de ces services doivent
être prêtes, tout comme les utilisateurs. Les pirates vont tenter, par
exemple, de proposer de fausses applications virales sur Facebook qui,
au moment de leur installation, en profiteront pour infecter
l’ordinateur d’un malware
« . Concernant Twitter, McAfee met l’accent sur le raccourcissement des URL, très utilisées sur Twitter, qui pourront mener, sans que l’on puisse s’en douter, vers des sites infectés ou frauduleux. McAfee appelle donc les utilisateurs à la plus grande vigilance, rappelant que des virus ont déjà sévi cette année (notamment sur Facebook), mais que ces menaces devraient se multiplier en 2010. Le rapport établi par McAfee notifie également les logiciels Adobe Flash et Reader comme cibles potentielles des hackers.
 
 
 
Chrome OS à l’épreuve du hack
Enfin, Chrome OS devrait également être mis à l’épreuve du hack, puisque Google avait fièrement annoncé l’invulnérabilité du produit lors de sa présentation officielle. Il n’en fallait pas moins pour motiver les amateurs de hack qui devraient donner du fil à retordre à Google et son système d’exploitation en 2010.
Advertisements

Ailleurs sur le web