The Beatles Rock Band, la Beatlemania s'étend sur consoles !

The Beatles Rock Band, la Beatlemania s’étend sur consoles !

Disponible depuis la rentrée, The Beatles Rock Band continue de faire vibrer les fans par le biais d’albums téléchargeables mis en ligne par Harmonix et Electronic Arts, avec dernièrement Rubber Soul. L’occasion pour nous de faire le point concernant cette adaptation des Fab Four en jeu vidéo.

Publié le 11 janvier 2010 - 14:15 par La rédaction

Les Beatles en jeu vidéo
Les amateurs de jeux musicaux fans de AC/DC, Aerosmith ou Metallica ont déjà le bonheur de pouvoir jouer leurs morceaux favoris en compagnie de leur groupe fétiche, mais cette immersion des Beatles dans le monde du jeu vidéo marque une évolution supplémentaire. En effet, outre le fait d’apparaître pour la première fois dans un jeu vidéo, The Beatles Rock Band pousse le perfectionnisme à son paroxysme, désireux de faire vivre aux fans une expérience à la hauteur de la légende du groupe, mais aussi afin de faire découvrir aux amateurs ce groupe anglais de manière ludique, agréable et diablement intelligente.
 
 
Une immersion complète
En effet, même si Guitar Hero Metallica proposait d’incarner les membres du groupe évoluant dans des endroits connus ou encore sur des scènes propres à son histoire, ainsi que de nombreux bonus, ce Beatles Rock Band va plus loin, dans son esthétique tout d’abord, mais aussi dans sa progression. Il faut par exemple noter que le titre dispose de base de 45 titres, tous issus du catalogue des Beatles (contrairement à Guitar Hero Metallica, Guitar Hero Aerosmith et le prochain Guitar Hero Van Halen qui proposent également des titres d’autres artistes, à l’intérêt parfois plus que limité) et le jeu se focalise donc à 100% sur la Beatlemania, notamment via un mode Histoire savamment conçu. Ce dernier permet donc au(x) joueur(s) de revivre la folle épopée des Beatles via une authentique odyssée musicale lors de laquelle on visitera de manière chronologique les différents lieux marquants de l’histoire du groupe, tandis que les chansons sont également proposées de manière à retracer l’évolution musicale de la bande à Paul McCartney.
 
 
 
Un univers parfaitement respecté
Esthétiquement, le jeu propose bien évidemment de retrouver le groupe parfaitement modélisé, et dont le look évolue lui aussi au fil des ans et des succès, en commençant par un look bien propret pour évoluer ensuite vers la période hippie ou encore psychédélique de Sergent Pepper. Chaque morceau est l’occasion de découvrir un nouvel univers visuel et certaines chansons proposent une ambiance et une esthétique telles que l’on en vient rapidement à se demander si l’on n’aurait pas abusé de certaines substances illicites. La mise en scène globale est également excellente puisque l’on peut parfois assister à de courtes saynètes audio, lors des chargements par exemple, dans lesquelles on peut entendre le groupe discuter ou McCartney compter avant le début d’un morceaux. Les jeunes filles hurlent à la mort, les chansons s’enchaînent par des transitions sublimes, les fans peuvent retrouver des photos et autres documents à débloquer… bref, le titre a fait l’objet d’un soin tout particulier, et l’immersion est totale.
 
 
 
Une accessibilité qui fait défaut ?
Côté gameplay, le titre reprend les grandes lignes de (l’excellent) Rock Band 2 et propose donc un gameplay sans faille, bien que ce dernier soit tout de même un brin trop simple, même en expert. Ainsi, les joueurs parvenant à jouer Thunderstruck d’AC/DC ou Fight Fire with Fire de Metallica pourront sans le moindre problème sélectionner d’entrée de jeu le mode de difficulté le plus élevé, et même parvenir à faire des sans-fautes sur certaines chansons. D’autre part, si certaines sont savamment découpées, d’autres semblent un peu moins réussies, et manquent terriblement de sensations. Le jeu peut bien sûr se jouer en solo, mais c’est en multi que le titre dévoile tout son potentiel. Outre le fait de pouvoir évoluer à la batterie, à la guitare et à la basse, le jeu propose aussi de chanter, mais cela peut désormais se faire à 3 joueurs en simultané (avec trois micros branchés), puisque si le jeu propose une piste mélodique pour le chanteur principal, il dispose également d’une autre piste pour les choeurs. Certes, cela peut déclencher une cacophonie sans nom, mais la convivialité fait également un joli bond en avant. Les prouesses en cours de jeu seront encore récompensées par des étoiles (au maximum de 5 par chansons) qui permettront donc non seulement d’avancer dans le mode Histoire, mais aussi de déverrouiller de jolis bonus (photos, vidéos, anecdotes…) que les fans apprécieront à leur juste valeur.
 
 
 
45 chansons incluses et un catalogue de titres à acheter en ligne
Si les jeux musicaux proposent désormais un peu moins d’une centaine de chansons en moyenne sur le disque, ce Beatles Rock Band n’offre que 45 morceaux originaux des Fab Four, dont certains comme « All you need is love » brillent par leur absence… C’est peu certes, mais cela permet à Harmonix de proposer régulièrement du DLC (contenu téléchargeable), sous la forme de chansons ou d’albums complets à télécharger. Chaque contenu téléchargeable est évidemment payant, mais les fans pourront ainsi compléter leur catalogue en téléchargeant par exemple les chansons manquantes d’Abbey Road, de Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band ou encore plus récemment de Rubber Soul. Une politique de DLC qui peut faire grincer des dents certes, mais le seul fait d’incarner les Beatles offre de jolis moments de convivialité et permet par exemple à toute une famille de jouer ensemble sur des chansons généralement appréciées de tous.
 
 
 
Beatles et jeu vidéo, des mots qui vont très bien ensemble ?
Malgré quelques défauts, comme une simplicité déconcertante, un découpage des morceaux pas toujours logique et une politique de DLC qui peut faire grincer des dents, The Beatles Rock Band propose une véritable épopée musicale, retraçant avec brio le parcours des Fab Four, via une chronologie respectée, une esthétique globale juste hallucinante et de nombreux bonus à débloquer. Le développeur Harmonix a misé sur la convivialité du genre musical (et surtout l’accessibilité de cet opus) et le côté multigénérationnel des chansons pour faire de ce Beatles Rock Band un jeu destiné à toute la famille. Le fan service est assuré et soutenu par la mise en ligne de trois albums supplémentaires à télécharger à ce jour : Abbey Road, Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band et le tout récent Rubber Soul. Une occasion unique donc de se glisser dans la peau de l’un des groupes les plus mythiques de l’histoire, qu’il serait dommage de laisser passer, pour peu que l’on ne soit pas totalement réfractaire à la musique des Beatles.
Advertisements

Ailleurs sur le web