L'Arcep attribue officiellement la licence 3G à Free Mobile, qui vise de nouvelle fréquences

L’Arcep attribue officiellement la licence 3G à Free Mobile, qui vise de nouvelle fréquences

On le sait depuis mi-décembre, mais c’est hier que l’Arcep a officiellement mis fin à la procédure d’attribution de la quatrième licence 3G, autorisant Free Mobile à déployer son réseau mobile.

Publié le 14 janvier 2010 - 13:20 par La rédaction

C’est fait, Free Mobile devient donc officiellement opérateur de téléphonie mobile en France, avec la remise de l’autorisation d’utiliser les blocs de fréquences pour commencer à établir et à déployer son réseau.
 
 
Free vers de nouvelles fréquences ?
Alors que l’opérateur devrait proposer ses premières offres commerciales en 2012, Free Mobile envisage déjà de se porter acquéreur de nouvelles fréquences mobiles. En effet, le directeur général du groupe Iliad, Maxime Lombardini, a affirmé que le groupe serait intéressé par les nouvelles fréquences qui seront proposées par l’Arcep très prochainement. En effet, le reliquat de fréquences dans la bande 2,1 Ghz (divisée en deux blocs de 5 et 4,8 Mhz) fera bientôt l’objet d’un appel d’offres, auquel pourront répondre tous les opérateurs existants.
 
Rappelons que la couverture du territoire était une des conditions sine qua non de la candidature de Free Mobile : 2 ans
après l’acquisition de la licence 3G, Free Mobile s’engage ainsi à atteindre une
couverture de 27% de la population pour les échanges voix et 25% pour les
échanges de données. Enfin, d’ici 8 ans, Free Mobile devra atteindre une
couverture de 90% et respectivement 83% de la population pour les appels voix
et données. Ces chiffres sont légèrement supérieurs à ceux imposés par l’Arcep
initialement.
Advertisements

Ailleurs sur le web