Google : 20 000 Nexus One vendus la première semaine ?

Google : 20 000 Nexus One vendus la première semaine ?

Le Nexus One de Google est disponible depuis une semaine maintenant, et selon la société de mesure Flurry, seulement 20 000 smartphones ont trouvé acquéreurs. Pour rappel, l’iPhone 3Gs s’était écoulé à 1,6 million d’exemplaires lors de sa première semaine de commercialisation en juin dernier…

Publié le 14 janvier 2010 - 14:02 par La rédaction

Google a enrobé son Nexus One d’un buzz gigantesque puisque les rumeurs concernant le smartphone développé par HTC pour le compte de Google n’ont cessé de proliférer en décembre. Google a officialisé son Nexus One il y a quelques jours, et les premières analyses de ventes proposées par la société Flurry font état d’un véritable échec commercial…
 
Seulement 20 000 Nexus One vendus en une semaine ?
En effet, la société Flurry estime que seulement 20 000 Nexus One ont été vendus depuis son officialisation la semaine dernière. Un chiffre pas vraiment flatteur pour Google, mais qui pourrait s’expliquer par le manque de publicité et l’impossibilité pour les consommateurs d’acheter le téléphone via un réseau de distribution classique, Google en étant seul et unique distributeur via son site officiel. Mais ce chiffre, s’il est confirmé, ferait du Nexus One un bide commercial assez monumental, notamment si on le compare à l’iPhone 3Gs, dont 1,6 million d’unités s’étaient écoulées durant sa première semaine de commercialisation. Le Nexus One fait également pâle figure face au Droid de Motorola, écoulé à 250 000 exemplaires. Pas de publicité, une distribution uniquement faite via le son site officiel, un prix de vente relativement exorbitant… Google semble avoir basé ses ambitions commerciales principalement sur le buzz entourant le Nexus One, mais celui-ci n’a semble-t-il pas été suffisant pour convaincre les consommateurs d’opter pour le téléphone de Google.
 

 

Un SAV pas encore au point
D’autant plus qu’à en croire les premiers échos, le Nexus One souffrirait de quelques défauts de jeunesse, avec notamment des problèmes de connexion au réseau 3G. Un souci que Google a très mal anticipé puisque les usagers ne peuvent passer que par le mail de Google pour afficher leur mécontentement et détailler les problèmes rencontrés. Interrogé par le Wall Street Journal, Andy Rubin, patron de la division mobile de Google a confié : « nous devons nous améliorer« .

Advertisements

Ailleurs sur le web