Google reporte la sortie de deux téléphones Android en Chine

Google reporte la sortie de deux téléphones Android en Chine

Décidément l’ambiance est électrique entre le géant américain Google et le gouvernement chinois puisqu’après le hack de Google par des pirates chinois il y a quelques jours, voilà que Google reporte le lancement de deux téléphones mobiles basés sous Android.

Publié le 19 janvier 2010 - 15:22 par La rédaction

Google reporte la sortie de deux mobiles Android en Chine
La tension entre Google et les autorités chinoises à propos du hack informatique et de la censure officielle monte encore d’un cran aujourd’hui, puisque la commercialisation en Chine de deux téléphones mobiles (Motorola et Samsung) fonctionnant sous environnement Android, qui était initiallement prévue pour demain,  a été reportée par Google.
 

Google en difficulté en Chine

Pour justifier ce report, Google aurait déclaré qu’en raison des incertitudes concernant l’avenir de Google en Chine, il serait irresponsable de lancer les téléphones avec les relations conflictuelles entretenues actuellement par le géant californien et le gouvernement local. Pour rappel, Google a récemment été l’objet d’un hack chinois important (en utilisant une faille d’Internet Explorer), coïncidence ou non, un hack survenu après que Google ait déclaré vouloir mettre un terme à la censure chinoise pratiquée sur son moteur de recherche, et offrir un site non filtré. Hier, le club des correspondants étrangers en Chine a également annoncé que des comptes Gmail de journalistes étrangers travaillant en Chine avaient été piratés, Google ayant pour sa part affirmé que des comptes appartenant à des défenseurs des droits de l’Homme avaient également été hackés.

Le gouvernement chinois affirme de son côté que le secteur de l’internet est ouvert à tous, à condition toutefois de respecter les lois chinoises. Certains médias locaux ont également accusé Google d’avoir trouvé là un prétexte pour quitter le marché chinois, dominé par un autre géant, chinois cette fois, Baidu. Affaire à suivre.

Advertisements

Ailleurs sur le web