Le Canon EOS 550D en images

Le Canon EOS 550D en images

Nous vous proposons de faire le tour du nouveau Canon 18 mégapixels et vidéo Full HD, l’EOS 550D, en images.

Publié le 10 février 2010 - 16:40 par La rédaction


Premier atout du Canon EOS 550D : son tarif. Avec un prix de vente de 799 euros en boîtier nu et de 899 euros avec l’objectif EF-S 18-55mm IS, le reflex amateur avancé offre un package technologique/fonctionnel dense pour un prix qui demeure sous les 1000 euros.


Par exemple, notez le bel écran 3″ de 1 040 000 pixels. La barre du mégapixel est franchie sur un LCD d’appareil photo et en plus, il est au format 3:2, le format des photos d’un reflex. Normal, direz-vous. Oui, mais une première tout de même !

L’EOS 550D peut être vu, sur certains plans, comme un mini EOS 7D bon marché (hors ergonomie et finition). Et, quand, comme pour séduire les amateurs-experts, Canon fait sauter les programmes résultats de l’EOS 7D (ce qui le rend difficile à prêter à un débutant ou à un membre de sa famille qui n’est pas fanatique de photo…) ici, l’EOS 550D offre une bague de sélection de mode bien remplie ! Les modes PSAM cohabitent avec les programmes résultats. DxO Mark vient de mesurer les performances de l’EOS 550D. Alors, comment se comporte-t-il par rapport à son grand frère ‘EOS 7D ?


Prise micro, sortie HDMI…. l’EOS 550D est cinéaste aussi : vidéo Full HD 1920 x 1080 pixels SVP. C’est le seul reflex de cette catégorie à offrir cette résolution vidéo. Il enregistre en 30, 25 ou 24 i/s. Le mode 1280 x 720p permettra lui d’atteindre les cadences de 50 et 60 i/s.

Pour en savoir plus sur le Canon EOS 550D :
Canon
EOS 55D : 18 mégapixels et vidéo Full HD pour 799 euros.


On retrouve ici le capteur APS-C de 18 mégapixels qui fait le bonheur des propriétaires d’EOS 7D, vendu plus de 1500 euros (1799 euros en tarif officiel) soit le double de l’EOS 550D. Sa monture EF-S peut recevoir les optiques EF-S comme les autres objectifs Canon EF. Son coefficient d’allongement de focale est de x1,6. Un 50mm devient un  80mm.


Bouton d’accès direct au réglage de la sensibilité ISO, mémorisation de l’exposition et bouton de choix d’un des 9 collimateur AF (dont un en croix au centre). Il manquera à l’utilisateur avancé une seconde molette sur le dos de l’appareil pour jouer sur deux réglages à la fois ou régler ouverture et compensation de l’exposition de manière concomitante ce qui orientera les utilisateurs pointilleux vers l’EOS 7D, bien plus cher, mais à l’ergonomie plus « prosumer ».


Dérivé de la celule du 7D, le dispositif de mesure de l’exposition iCFL de l’EOS 550D jauge la luminosité de l’image sur 63 zones en couplant ses mesures de alumière à la distance du sujet via l’autofocus et en prenant en compte les couches de couleurs pour palier à la sursensibilité des cellules classiques à certaines couleurs.


Fort des performances du capteur CMOS 18 mégapixels de conception nouvelle qui rapproche la surface sensible de la lumière, l’EOS 550D offre une sensibilité maximale de 12 800 ISO. Le dos de l’appareil reprend l’ergonomie des reflex amateurs Canon. On remarque le capteur de proximité qui coupe l’écran quand on s’approche pour cadrer dans le viseur.


Synchro X au 1/200ème de seconde et prise de vue en rafale à 3,7 i/s.

Pour en savoir plus sur le Canon EOS 550D :
Canon EOS 55D : 18 mégapixels et vidéo Full HD pour 799 euros.
Advertisements

Ailleurs sur le web