Indice DAS : affichage de l'indice des ondes obligatoire et clarifié

Indice DAS : affichage de l’indice des ondes obligatoire et clarifié

L’indice DAS qui mesure le taux de radiofréquence émis par
un appareil est au centre d’un amendement à la loi Grenelle II. Sont demandées
plus de clarté et une meilleure visibilité. Explications.

Publié le 12 février 2010 - 11:46 par La rédaction





Vers plus de clarté dans l’affichage de l’indice DAS
En France, dans la pratique, les fabricants de téléphones mobiles sont déjà
tenus d’indiquer la valeur DAS de leurs appareils. Les firmes et les opérateurs
mobiles ont pris de plus en plus l’habitude de faire mention de l’indice DAS
dans les listes des caractéristiques de leurs produits, mais le 4 février
dernier, un nouvel amendement à la loi Grenelle II a été déposé afin d’imposer plus
de clarté à cette pratique.

Un amendement à la loi Grenelle II pour l’indice DAS
C’est le député UMP Bertrand Pancher qui est à l’origine de ce nouvel
amendement visant à obliger les fabricants à indiquer clairement l’indice DAS sur
leurs appareils mobiles. Un deuxième volet de
l’amendement vise à établir une carte nationale des ondes émises par les
antennes relais permettant ainsi d’identifier les zones territoriales plus
exposées que la moyenne. Le but est ainsi de faire réagir tous les acteurs
concernés afin d’aller vers une baisse générale de l’indice DAS.

L’indice DAS et sa valeur maximale, explications
L’indice DAS ou indice de débit d’absorption spécifique mesure le taux maximal
de radiofréquences émis par un mobile vers son utilisateur. En France, la
valeur DAS maximale admise pour les téléphones mobiles est de 2 W/kg depuis
2003, valeur qui correspond à celle de l’Union Européenne. Aux Etats-Unis,
cette valeur est de 1,6 W/kg.

Publicité

Ailleurs sur le web