Google Buzz : Google corrige la gestion de la vie privée

Google Buzz : Google corrige la gestion de la vie privée

Après une première vague de modifications suite à la grogne de nombreux utilisateurs Gmail, Google effectue à nouveau quelques ajustements dans Google Buzz, afin notamment de protéger davantage la vie privée des internautes.

Publié le 16 février 2010 - 11:43 par La rédaction

Une gestion de la vie privée corrigée
Annoncé en fanfare il y a quelques jours à peine, le réseau social Google Buzz s’est toutefois rapidement attiré les foudres de nombreux utilisateurs, mécontents de la configuration par défaut de l’application, qui ne protégeait pas suffisamment la vie privée des internautes.
 
En effet, de base, Google Buzz offrait un paramétrage très ouvert, permettant à chacun de suivre automatiquement les faits et gestes de personnes présentes dans ses contacts, avec des informations rendues publiques. De même pour les mails, puisque si un contact n’ayant pas modifié les paramètres par défaut effectuait la manipulation @identifiant sous un Buzz, ceci dévoilait publiquement l’adresse mail du destinataire à tous les internautes suivant le Buzz en question…mais aussi au monde entier si ce dernier était public. Ceci a été corrigé tout récemment. Une orientation très sociale vivement critiquée, tout comme la dernière mise à jour de Facebook, qui permettait par défaut à quiconque de visionner les informations et photos de n’importe qui dans le monde.
 
Google Buzz connaît un début de carrière un peu difficile
Le choix désormais laissé aux utilisateurs Gmail
Mais Google continue de peaufiner son réseau social en annonçant aujourd’hui que Buzz ne s’activera bientôt plus automatiquement, et il reviendra donc aux utilisateurs de Gmail de décider ou non d’activer le service Buzz. Google proposera également une option permettant de désactiver complètement l’onglet Buzz dans Gmail. Néanmoins, malgré un accueil plus que mitigé, Google précise qu’en à peine 48 heures, son service Buzz a recueilli pas moins de 9 millions de publications et autres commentaires, avec une moyenne de 200 messages par minutes postés depuis un téléphone mobile. De là à savoir si Buzz parviendra à concurrencer le mastodonte Facebook et ses 400 millions de connectés, seul l’avenir nous le dira…
Advertisements

Ailleurs sur le web