Test GTA Episodes from Liberty City, enfin sur Playstation 3 !

Test GTA Episodes from Liberty City, enfin sur Playstation 3 !

Comme convenu, les deux extensions de GTA IV, jusqu’ici exclusives à la Xbox 360 sont enfin disponibles sur Playstation 3. En plus de leur disponibilité sur le Playstation Store, toutes deux sont réunies sur un seul et même Blu-Ray, ne nécessitant pas le jeu de base pour fonctionner. Verdict !

Publié le 22 avril 2010 - 16:45 par La rédaction

Retour à Liberty City
GTA IV est disponible depuis le 29 avril 2008 en France sur Playstation 3 comme sur Xbox 360, mais c’est seulement cette dernière qui disposait jusqu’à présent des deux extensions du jeu : The Lost and Damned et la plus récente, The Ballad of Gay Tony. Microsoft avait en effet mis la main au portefeuille pour s’accaparer provisoirement ces deux extensions tant convoitées, au grand dam des possesseurs de Playstation 3. Néanmoins, quelques mois après leur disponibilité sur la console de Microsoft, voilà que les deux extensions arrivent enfin sur Playstation 3, sous forme digitale ainsi que sur support Blu-Ray. En effet, les épisodes sont disponibles via le Playstation Store contre environ 18 euros chacun (à condition de posséder GTA IV bien sûr), mais tous deux sont également disponibles en version boîte, compilés sur un seul et même Blu-Ray pour environ 40 euros. L’avantage de ce dernier (outre le fait d’éviter un lourd téléchargement de 5 Go) est qu’il ne nécessite en aucun cas de posséder GTA IV pour jouer, et ceux ayant par exemple déjà revendu leur copie pourront donc joueur à ces deux extensions inédites sans le moindre souci. Sympa.
 
GTA Episodes from Liberty City
 
Véritable évènement lors de sa sortie, GTA IV nous permettait d’incarner Niko Bellic, un malfrat tout juste débarqué à Liberty City, copie virtuelle plus ou moins fidèle de New-York. Véritable tour de force technique, le jeu offre un terrain de jeu absolument immense et dont les détails ont été poussés à l’extrême, au détriment d’une fluidité pas toujours au top et quelques petits bugs ça et là, mais rien que ni saurait gâcher le plaisir de jeu, pour peu que l’on apprécie le genre.
 
The Lost and Damned, bad boys bikers dans l’âme
La première extension, The Lost and Damned, replonge évidemment le joueur au coeur de Liberty City, pour un opus relativement sombre et placé sous le signe de la guerre des gangs. Pour le coup, c’est un gang de motards que l’on nous propose de rejoindre en incarnant Johnny Klebitz, membre du gang The Lost, tenu de main de maître par Billy Grey, tout juste sorti de prison. Joliment scénarisé à grand renfort de cut-scenes aussi nombreuses que vulgaires, cette extension propose une vingtaine de missions environ, via lesquelles il sera très souvent demandé de se déplacer sur sa monture et en bande, avec généralement Billy en chef de meute. Véritable aventure parallèle à GTA IV, on retrouve de nombreuses références à ce dernier, les fans apprécieront pour sûr. Côté durée de vie, il faut compter une dizaine d’heures pour découvrir le fin mot de l’affaire, avec un niveau de difficulté qui aurait peut-être gagné à être un peu plus relevé, mais on enchaîne les fusillades et autres virées à moto avec plaisir, et c’est bien là le principal.
 
GTA Episodes from Liberty City 
 
The Ballad of Gay Tony, une plongée dans le monde de la nuit version GTA
La seconde extension, The Ballad of Gay Tony, se veut pour sa part totalement dépaysante, et abandonne donc le côté réaliste et sombre de GTA IV ou The Lost and Damned, pour une approche et une ambiance autrement plus colorées et décalées. Dans ce chapitre, le joueur incarne Luis Lopez, homme à tout faire de Anthony Prince, dit Gay Tony, propriétaire des boîtes de nuit les plus branchées et prisées de Liberty City. Le joueur devra donc tout mettre en oeuvre pour aider son patron, tout en se tirant des mauvaises situations que cela va engendrer. Et les situations les plus insolites ne tardent pas, avec des mises en scène parfois relativement loufoques et surtout de nombreux passages en hélicoptère (et le base jump) permettant d’apprécier Liberty City sous un autre angle. Comme dans The Lost and Damned, les développeurs ont eu la bonne idée d’intégrer un nouveau système de checkpoints, ne forçant plus le joueur à recommencer une mission manquée depuis le début. Excellent. The Ballad of Gay Tony offre pour sa part 24 missions à accomplir, avec la possibilité bienvenue de pouvoir les rejouer afin d’améliorer son score en effectuant les objectifs secondaires, en accomplissant sa mission le plus vite possible… Bref, encore un peu plus de 10 heures de jeu à ajouter au compteur.
 
GTA Episodes from Liberty City 
 
Deux extensions à découvrir
Avec ce GTA Episodes from Liberty City sur Playstation 3, Rockstar Games fait là un beau cadeau à tous ceux qui enviaient secrètement (ou non) les joueurs de Xbox 360. Réunis sur un même Blu-Ray et téléchargeables indépendamment via le Playstation Store, chacun trouvera son bonheur, tant sur The Lost and Damned que sur The Ballad of Gay Tony. Les deux épisodes proposent deux univers totalement différents, et chacun devrait aisément y trouver son compte, avec environ 25 heures de jeu au total et un scénario qui recoupe avec les évènements de GTA IV. Bref, un achat à conseiller à tous les amateurs du genre, qui trouveront là quelques excellentes phases de gunfights, de nouvelles armes, la possibilité de faire du base jump, d’incarner un biker impulsif, un homme de main charismatique au service d’un patron haut en couleur… Du tout bon donc !
 
Advertisements

Ailleurs sur le web