Flash / iPhone : Adobe jette l'éponge, au profit d'Android

Flash / iPhone : Adobe jette l’éponge, au profit d’Android

La guerre est plus que jamais déclarée entre Adobe et Apple, et Mike Chambers, chef produit responsable de Flash chez Adobe, annonce officiellement que la firme abandonne le développement de Flash pour iPhone et se concentrera sur Android.

Publié le 22 avril 2010 - 16:35 par La rédaction

Les tensions étaient déjà palpables entre les géniteurs de la technologie Flash et Apple, mais la récente modification par Apple du Program License Agreement liant les développeurs à l’AppStore a eu définitivement raison des nerfs des dirigeants d’Adobe.
 
Adobe / Apple, le divorce est consommé
En effet, c’est sur son blog que Mike Chambers, chef de produit responsable Flash chez Adobe, annonce officiellement la fin du développement des outils permettant la mise au point d’applications iPhone, qui ne feront donc plus l’objet du moindre effort de la part de l’éditeur. « Heureusement, Apple n’est pas le seul acteur du marché et les
téléphones sous Android connaissent un succès croissant. De nombreuses
tablettes Android devraient également voir le jour cette année, et nous
travaillons donc de pai avec Google pour amener Flash Player, ainsi que
Adobe Air, sur ces produits
« . Une décision brutale, mais qui découle de la modification (non moins brutale) du contrat de licence concernant le programme de création de logiciels destinés à l’AppStore. « Les applications ne pourront utiliser que les interfaces de programmation, en accord avec les prescriptions fournies par Apple, et ne devront en aucun cas utiliser, ou faire appel à une quelconque interface de programmation privée. Toute application liée à des interfaces de programmation effectuées par l’intermédiaire d’un portage, d’un outil ou couche de compatibilité est interdite. »
Apple iPhone 
Un message très clair, à destination d’Adobe notamment, qui a donc décidé de jeter l’éponge, tout en recentrant ses efforts sur Google et la plateforme Android. Adobe évoque une véritable dictature de la part d’Apple qui semble plus obstiné que jamais à ne pas ouvrir son duo iPhone/iPad à tout le monde. Une politique d’isolement grandissante et de plus en plus contestée d’ailleurs…
Advertisements

Ailleurs sur le web