Si les autres grands manufacturiers ont déjà abandonné le support il y a quelque temps, Sony constituait le dernier acteur majeur du marché de la disquette 3,5″. La firme en avait écoulé pas moins de 47 millions en 2002, contre seulement 8,5 millions en 2009 toutefois, démontrant ainsi le déclin progressif et inexorable du support.
Sony disquette 3,5" 
La fin de la disquette 3,5″
Les supports de stockage actuels tels que le CD, le DVD, le Blu-Ray ou encore les clés USB ont donc eu raison de ce média ancestral qu’est la disquette. Cette dernière fut très longtemps le support de sauvegarde attitré des postes de travail, malgré sa capacité plus que réduite (1,44 Mo) et surtout une fiabilité douteuse, même si de récentes études mettent également en doute la longévité des supports actuels. Même si certains pays (comme l’Inde) continue d’employer la disquette 3,5″, l’annonce de l’arrêt de la production japonaise des disquettes 3,5″ par Sony peut donc être considérée comme la fin de l’histoire de ce support, qui continue néanmoins d’être le symbole de sauvegarde le plus employé dans de nombreuses interfaces graphiques, même celles employées par les plus jeunes, et dont certains ne connaissaient sans doute même pas l’origine. Une page informatique qui se tourne donc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here